Les doutes. Gardner dans la vallée de la Loue, il sera désormais …

Fabrice N’Diaye, maraîcher depuis cinq ans au pied de la Loue, ouvre une parcelle de son terrain à une nouvelle espèce végétale. Le 18 décembre, il a lancé les « Doudoubs », des produits au CBD fabriqués à partir du chanvre qu’il cultive.

& # xD;

avec – &xD;

& # xD;

Hier à 07:00

& # xD;

– Temps de lecture : &xD;

& # xD;

« Travailler avec ce qui nous entoure »

« 2022, c’était ma première saison en tant que cultivateur de chanvre, et j’attends déjà la suivante », a encouragé Fabrice N’Diaye, une paire de bottes aux pieds. Son terrain paysagé se détache au bout d’un chemin sinueux, camouflé derrière la forêt de Chenecey-Buillon.

Maraîcher en circuit court depuis plusieurs années, il approvisionne en fruits et légumes le restaurant bisontin de sa femme, Le Tandem. Habituellement habitué à récolter des tomates, des courges ou encore des piments d’Espelette, il décide en 2021 de s’intéresser à la culture du cannabis. « J’étais déjà en automédication avec du cannabis, et j’étais convaincu de ses bienfaits thérapeutiques », explique-t-il. Cependant, l’agriculteur comprend que « la transparence n’est pas toujours de mise » en ce qui concerne l’origine des produits CBD. Son projet est né de là.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

Des fleurs de cannabis en tablettes de chocolat

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

À Lire  Nos solutions pour l'insomnie