L’investissement parking, une niche à découvrir, interview de nos experts Alexandre Lacharme et Jean-François Gavanou

JFG : Vous donnez également des recommandations en termes d’optimisation de la fiscalité, notamment avec l’utilisation des SCI. Pouvez-vous nous en dire plus ?

AL : Compte tenu d’une certaine taille de portefeuille, c’est un outil juridique et fiscal très intéressant pour un investisseur, car il permet de bénéficier de l’impôt sur les sociétés et du report d’impôt sur l’IRPP. Plus de liquidités sont disponibles pendant la phase d’investissement.

JFG : Mais le contribuable récupère-t-il en cas de distribution ou de plus-value ?

AL : Oui, dès que nous distribuons les fruits des activités de l’entreprise, nous sommes imposés au niveau de son IRPP. Cependant, en phase d’investissement, si l’argent généré par l’activité n’est pas nécessaire, la fiscalité est optimisée.

JFG : Qu’en est-il des évolutions réglementaires sur le stationnement ? Menaces ou opportunités pour investir dans le stationnement ?

AL : De nombreuses municipalités réduisent les aires de stationnement, ce qui augmente le besoin de places de stationnement. Les opérateurs de parking privés s’en sont rendus compte et ont considérablement augmenté le prix du stationnement. En tant qu’investisseur individuel, vous bénéficiez indirectement. JFG : Mais la suppression progressive de la voiture en centre-ville n’est-elle pas une menace pour l’investisseur en stationnement ? AL : C’est là qu’il faut connaître son marché et les besoins des gens du quartier. Plus que tout autre investissement, le stationnement nécessite une identification très locale pour s’assurer qu’il y aura une demande dans le quartier où vous investissez. Et il ne faut pas hésiter à innover, si la demande vient plutôt des propriétaires de deux roues, il vaut mieux viser des endroits où plusieurs scooters ou motos peuvent stationner. Dans un box fermé on peut faire autre chose que se garer, entreposer des choses par exemple. JFG : Comment l’électrification de la flotte affectera-t-elle l’investissement dans le stationnement ?

À Lire  Investir dans le locatif : des villes où il faut privilégier les petites surfaces

AL : C’est une bonne question, car les bornes de recharge sont de plus en plus demandées. Il est important de comprendre comment les copropriétés envisagent d’électrifier leurs stationnements et d’offrir des bornes à haute tension car elles sont toutes actuellement en transition.

JFG : Que recommandez-vous à la communauté des investisseurs ImmoLevier pour commencer à travailler sur les parkings ?

AL : L’idéal est une perspective proche de la maison, si vous avez identifié un fort besoin de parking. Dans mon livre, je donne de nombreux conseils pour mieux prospecter et analyser mes erreurs pour permettre aux lecteurs d’optimiser leurs chances de réussite.

JFG : La mission d’ImmoLevier est de fournir aux investisseurs une vue d’ensemble de toutes les méthodes d’investissement possibles. Que pensez-vous des parkings proposés à la vente par les exploitants ou promoteurs de parkings ?

AL : Il est en effet possible d’acheter des parkings à des opérateurs comme Indigo par exemple. Dans ce cas, vous devenez locataire, c’est-à-dire titulaire du droit d’utiliser le stationnement pour une durée limitée. L’avantage est que le prix est souvent inférieur au prix acheté en pleine propriété et qu’il n’y a pas de frais de notaire, mais uniquement des frais de dossier entre l’opérateur et vous (les frais de dossier sont inférieurs aux frais de transmission chez un notaire) L’inconvénient est que il y a dépréciation de la valeur intrinsèque du parking pendant sa durée . Si vous avez une perspective à long terme, je vous recommande d’acheter en pleine propriété. Promoteurs : Il est possible d’acheter du stationnement auprès de promoteurs, généralement en dehors du plan. Tout dépend de l’emplacement et de la demande dans l’environnement. Privilégier les programmes en cœur de ville pour maximiser la demande locative.

À Lire  Dubaï cherchera à accroître ses investissements immobiliers avec le nouveau décret foncier "Musataha"

JFG : Merci Alexandre Lacharme d’avoir éclairé nos lecteurs sur l’attractivité d’investir dans le stationnement ainsi que sur les stratégies à privilégier.

Laisser un commentaire