Mas : ces départements où il faut investir dans l’immobilier

Les prix pour l’achat d’une maison de campagne varient en fonction des départements. En fonction, les prix flambent ou reculent, note « Le Figaro ».

Les prix pour l’achat d’une maison de campagne varient en fonction des départements. En fonction, les prix flambent ou reculent, note « Le Figaro ».

Le confinement de 2020 a donné à de nombreux Français l’envie de s’évader. Que ce soit en résidence secondaire ou en résidence principale, la maison de campagne revient en force depuis le début de l’épidémie de Covid-19. De plus en plus de Français souhaitent s’éloigner de la ville et se ressourcer près de la nature. Sauf qu’un tel investissement n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Avec une inflation galopante, le marché immobilier connaît des variations selon les départements. Le Figaro a établi un classement des zones rurales selon l’évolution des prix moyens de vente des bastides entre 2018 et 2021.

LIRE AUSSI A Paris, dans 4 m2 pour 550 euros par mois

Le Calvados en tête

Le département le plus dynamique se situe en Normandie. Dans le Calvados, qui bénéficie de sa proximité avec Paris et des plages, le prix moyen de transaction était de 216 000 euros en 2021 contre 163 000 euros en 2018 (+32,5 %). Ils sont suivis par la Haute-Marne (101.000 euros contre 78.000 euros, soit +29,5%) et le Finistère (180.000 euros contre 141.000 euros, soit +27,7%), selon le classement établi du jour.

Deux départements situés dans le sud de la France figurent dans le classement : les Alpes-Maritimes, en 10e position, avec une hausse des prix de 25,6 %, et les Pyrénées-Orientales, en 15e position. Les prix moyens sont passés de 228 000 à 284 000 euros, soit une augmentation de 24,6 %.

À Lire  L'imparfait : qui est responsable ?

A LIRE AUSSI Immobilier : Faut-il acheter maintenant ?

Dans les 15 premières zones rurales les moins dynamiques, les Ardennes arrivent en tête. Les prix sont passés de 125 000 à 115 000 euros en trois ans, soit une baisse de 8 %. La Haute-Corse (de 238 000 à 224 000 euros, soit une baisse de 5,88 %) et l’Ariège (-1,77 %) complètent le podium. Les Hautes-Alpes sont le quatrième et dernier département à voir ses prix baisser, avec des prix moyens passant de 172 000 euros en 2018 à 169 000 euros en 2021 (-1,74%). Ces départements ont moins profité de l’engouement pour le télétravail du fait de leur isolement et de leur éloignement des grandes agglomérations.

Je me suis abonné

Contenu de points illimité

Laisser un commentaire