Mode de vie | L’importance de peser votre budget en premier

Voyages, rénovations, investissement immobilier : la vie est un monde de possibilités et d’envies. Mais avant de se lancer dans de gros projets, il est important de s’assurer que votre budget est équilibré.

Les chiffres

Salaire annuel net : 29 400 $

REER : 34 000 $

CELI : 10 300 $

Équilibrer le budget

Voiture : valeur de 4 000 $

Montant net reçu après la vente d’un bien en France : 185 000 $

Salaire annuel net : 36 400 $

REER : 50 000 $

Voiture : 2 500 $

Maison : valeur de 268 000 $

Solde hypothécaire : 225 500 $ avec boni SCHL

Besoins de rénovation : 25 000 $

Pour analyser le cas d’Hélène et Patrice, André Lacasse, planificateur financier et conseiller en sécurité financière chez Services financiers Lacasse, leur a demandé de lui fournir un budget détaillé. Cela lui a fait réaliser que cette famille vivait au-dessus de ses moyens. « Ils ont environ 10 000 $ de dépenses par an de plus que leurs revenus », dit-il. Il est donc évident qu’ils ont du mal à rembourser leurs cartes de crédit. »

S’habituer au nouveau train de vie

Avant de songer à faire de grosses dépenses pour réaliser différents projets, André Lacasse conseille au couple d’équilibrer son budget. « C’est important parce que sinon les 185 000 $ finiront par payer les frais de subsistance et nous ne voulons pas de ça », dit-il. On veut que le couple puisse réaliser de beaux projets avec cette somme… qui peut paraître élevée, mais qui peut se dépenser très vite si on n’y prend pas garde. »

À Lire  5 chiffres à connaître sur le marché immobilier en ce début d'année

C’est un peu plus de 800 $ par mois de dépenses qui devraient être réduites, et le planificateur financier voit rapidement les choses à régler dans le budget du couple. Par exemple, leurs dépenses de téléphone, de câble et d’Internet s’élèvent à 3 516 $ par année, soit près de 300 $ par mois.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

André Lacasse, planificateur financier et conseiller en sécurité financière chez Services financiers Lacasse

« C’est beaucoup d’argent, dit André Lacasse. Ces choses sont-elles si prioritaires pour eux ? Probablement en réévaluant leurs besoins et en magasinant, ils pourraient réduire ce budget. »

Établir ses priorités

Le couple paie également 3 900 $ en assurance-vie par année. « Ce montant me paraît élevé, dit André Lacasse. Je conseille au couple de rencontrer un conseiller en sécurité financière pour refaire son analyse d’assurance vie afin de s’assurer que ses protections lui conviennent. »

D’autres postes budgétaires pourraient également être évalués. Le planificateur met cependant le couple en garde contre la solution de facilité qui consisterait à réduire leurs cotisations REER, qui s’élèvent actuellement à environ 8 600 $ par année.

« Hélène et Patrice ont un avantage à les garder car, bien sûr, ils n’ont pas de caisse de retraite au travail », précise le planificateur financier. Mais aussi parce que ces cotisations réduisent leur revenu imposable, et donc leur procurent une détaxe, et augmentent ce qu’ils perçoivent de diverses ressources sociales, par exemple les allocations familiales. »

Alors que le couple travaille à revoir ses dépenses pour rééquilibrer son budget, André Lacasse conseille à Hélène de déposer dans son CELI le montant maximum permis par ses 185 000 $.