« Nous proposerons 350 références sans alcool dès l’ouverture »

Département Boissons : Après 21 ans de carrière dans le conseil en transformation digitale, qu’est-ce qui vous a donné envie de miser sur une cave 100% sans alcool ?

Jérôme Cuny : La crise sanitaire a été un vrai tournant. Après plusieurs mois à travailler seul et enfermé, j’ai eu envie de prendre une nouvelle direction. Après le covid, il y a eu beaucoup de couverture sur le bien-être et la santé dans les médias. Le nombre de publications sur les soft drinks dans la presse a été multiplié par 10 en 2022. S’en est suivi une explosion de la demande pour des produits plus soft et une envie de consommer autrement. Mon idée est de satisfaire cette demande en proposant une cave entièrement dédiée aux soft drinks.

R.B. : Que pensez-vous de l’offre sans alcool déjà existante sur le marché ?

J.C. : Personnellement, je n’ai pas consommé d’alcool depuis 5 ans. J’ai donc pu constater personnellement l’explosion de l’offre. On voit se multiplier les propositions dans toutes les catégories de produits et les marques jaillir de toutes parts. On peut citer par exemple French Bloom, Moderato, JNPR ou Osco, mais aussi de grands noms du vin comme les Familles Bordelaises, les Grands Chais de France, qui sont équipés d’une colonne à distiller. C’est un indicateur fort de la croissance de ce secteur en France.

R.B. : A quoi ressemblera votre cave « nouvelle génération » ?

J.C. : A notre ouverture en mai 2023, nous proposerons 350 références de softs. Le tout dans une chambre de 67 m² sur l’île de Nantes. Il y aura des bières zéro degré, des cocktails prêts à boire, des vins et liqueurs, mais aussi des boissons alternatives (kéfir, kombucha, tonics, maté, boissons au CBD, etc.). L’objectif est de se concentrer sur des boissons de qualité qui ne sont pas proposées en grande distribution. L’offre sera complétée par des produits de gastronomie autour du thème de l’apéritif. La dégustation sur place sera possible grâce à une terrasse.

À Lire  Le CBD, des vertus thérapeutiques miracles, vraiment ?

Bon à savoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Deux sont implantés à Paris, un en région bordelaise et un autre a ouvert en Guadeloupe.