Ouvrir un magasin CBD : un projet rentable… jusqu’à nouvel ordre !

Opportunités et menaces du marché, statut juridique, localisation, horaires d’ouverture, personnel, choix des fournisseurs, contraintes marketing et communication… Retrouvez nos conseils pour ouvrir une boutique spécialisée dans les produits au cannabidiol (CBD).

Les opportunités et les menaces du marché des produits de cannabidiol (CBD)

Les opportunités et les menaces du marché des produits de cannabidiol (CBD)

Malgré l’absence d’effets psychotropes ou addictifs, le cannabidiol a longtemps souffert de son association avec le cannabis. Cette molécule, bien que légale en France, a vraiment dû composer avec les idées reçues et les approximations, si bien que les banques et autres établissements de crédit sont encore (très) réticents à financer des projets dans le secteur.

À l’échelle mondiale, le marché des produits CBD devrait atteindre 44 milliards de dollars d’ici 2028, avec un taux de croissance annuel moyen à deux chiffres (+23%). En France, le CBD compte plus de 7 millions de consommateurs selon les données rapportées par LSA Conso. C’est un peu plus de 16% de la demande européenne… une performance qui n’a rien d’étonnant étant donné que la France monopolise plus de la moitié de la production européenne de chanvre industriel, la matière première dont est extraite la molécule de cannabidiol.

Vous envisagez d’investir dans le secteur ? Voici un petit résumé des opportunités et menaces du macro-environnement du marché Produits au cannabidiol :

Les bases pour lancer une boutique de produits de CBD

Les bases pour lancer une boutique de produits de CBD

Si vous pensez que les opportunités l’emportent sur les menaces, voici nos conseils pour démarrer votre propre magasin spécialisé CBD.

À Lire  Horoscope du mercredi 17 août 2022

Quel statut juridique ?

En règle générale, les propriétaires de magasins CBD optent pour le statut de SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle). Les avantages sont nombreux : les dividendes ne supportent pas les cotisations sociales, l’associé unique ne peut être responsable des dettes que dans la limite de ses apports, l’activité reste très souple, le statut est librement établi par l’associé unique, et ce dernier a le choix entre IR et IS en matière de fiscalité.

Quelle activité choisir ?

Ne vous limitez pas au cannabidiol dans votre déclaration commerciale. Vous pouvez développer avec quelque chose de plus générique, comme « produits de bien-être ». Cela facilitera l’accès au financement, car les investisseurs ne prendront pas le risque de financer un seul produit, surtout en cas d’incertitude juridique sur le marché.

Attention aux restrictions sur la communication

Ne faites aucune déclaration sur les effets bénéfiques du cannabidiol sur la santé, même si elles sont basées sur des études scientifiques rigoureuses. Attention également à ne pas favoriser le THC, une molécule psychotrope issue du chanvre cultivé.

Horaires, localisation, personnel

Les magasins spécialisés dans les produits à base de cannabidiol adoptent généralement des horaires normaux : du lundi au samedi, de 9h30 à 18h30. Vous pouvez démarrer votre entreprise vous-même ou embaucher un vendeur. A noter : le coût de l’emploi peut être réduit en employant un jeune en alternance. En termes de localisation, cette activité est concentrée dans les grands centres urbains. Cependant, certains magasins voient le jour dans les petites villes et maximisent leurs points de vente en proposant la livraison à domicile.

À Lire  Comment se préparer aux inondations ? Avis du porte-parole de la FNSPF

Le choix du fournisseur

Pour démarrer cette activité, vous aurez évidemment besoin d’un grossiste en CBD.

Laisser un commentaire