Petit jardin, balcon… Quelques idées pour y planter des légumes

► Conseil numéro 1 : semez des légumes express

Ce radis de 28 jours porte bien son nom. L’épinard est rapide : il ne faut qu’un mois et demi à deux mois entre le semis et la récolte. Les carottes précoces, plantées en fin d’hiver, se récoltent entre un mois et demi et deux mois. Les radis nouveaux, semés en mars, sont consommés entre un et deux mois plus tard. Petit ail clochette, broyé entre un et deux mois après le semis.

► Conseil numéro 2 : installez des rames

Ils permettent la culture de plantes grimpantes, comme les haricots et les pois, sans prendre de place dans le sol. De plus, il y a un avantage car, par exemple, si les haricots grimpants sont légèrement plus lents que la variété naine, ils sont plus productifs. Ces légumes, faciles à récolter, donnent un coup de fouet à un potager, ce qui le rend encore plus élégant. Et profitez de la base, gratuite, pour y attacher une partie des aromatiques.

► Conseil numéro 3 : grands et petits

Jouez avec de gros légumes pouvant accueillir de petites plantes à la base. Par exemple, des tomates et, à la base, des radis. Ou des salades. Ou des soucis et des soucis, très bons pour effrayer les nématodes et attirer les pollinisateurs.

À Lire  Voici quand mieux arroser les tomates (et plus vite !)

► Conseil numéro 4 : ne laissez pas d’emplacement libre

Dès qu’il y a un trou, insérez le plant de laitue ou la truie de radis express. Pour cet usage, un petit est idéal. En misant sur toutes les variétés, il est possible de manger des radis, crus ou cuits, toute l’année. Qu’elles soient petites et roses ou grandes, noires, jaunes, rouges, vertes ou violettes, le goût est toujours vif et très saisissant.

► Conseil numéro 5 : adoptez un chou perpétuel

Le magnifique chou de Daubenton peut atteindre 1 mètre. Touffue, donne des pousses tendres qui se récoltent au besoin, même en hiver. Cette absorption stimule la repousse de nouveaux jets. C’est le seul légume vivace, sinon le seul, qui peut être récolté toute l’année.

► Conseil numéro 6 : des salades à couper

De mars à septembre, semez de la laitue hachée. Essayez différentes variétés. Feuille de Chêne Blonde, Feuille de Chêne Vert, Blonde Améliorée, Coupe Frisée Beauregard, Saladier Blonde, Saladier Rouge… Vous pouvez aussi acheter des graines en mini blobs. On prend quelques feuilles à volonté. Et il continue de croître, pendant trois, quatre, cinq récoltes, voire plus.

La laitue potagère se consomme vingt à vingt-cinq jours après le semis, tout comme le mesclun, les graines mélangées ou les jeunes pousses. Pour les récoltes d’automne et d’hiver, semez la mâche dès le mois d’août.

► Conseil numéro 7 : des tomates cerises

Vous pouvez acheter des plants de tomates en choisissant différentes variétés. Mais pour les très petits espaces, privilégiez les tomates cerises. Les pieds ne prennent presque pas de place et sont très productifs.

À Lire  Potager : 10 meilleures innovations pour se faciliter la vie

Plantez en enterrant légèrement les tiges. Arrosez au fur et à mesure que les plants poussent, puis dès que les plants de tomates poussent, arrosez juste avant que le sol ne sèche, sans jamais mouiller les feuilles. Apportez un engrais spécial tomates tous les dix jours, de juin à septembre.

► Conseil numéro 8 : des herbes aromatiques

Plantez vos pieds ici et là, dès qu’une place se libère. Choisissez un endroit ensoleillé et bien drainé pour le thym, la sarriette, le basilic, l’origan… Placez la ciboulette et la menthe sous les gros plants. Semez du cerfeuil, germez vite, poussez vite.

► Conseil numéro 9 : des fraisiers remontants… ou non !

Ces petites plantes vivaces ne prennent presque pas de place. Mettez-le sur le bord. Combinez des fraises vivaces et non vivaces pour une récolte irrégulière, de sorte que vous obtiendrez des fraises de mai à octobre.

► Conseil numéro 10 : classiques mais pas seulement

Vous avez très peu d’espace, alors choisissez des variétés qui ont fait leurs preuves pour assurer de bons rendements. Mais ne laissez pas cela vous dissuader, à chaque saison, d’essayer des légumes que vous ne connaissez pas ou des espèces qui attirent votre attention. Les surprises font partie du plaisir de jardiner.

Laisser un commentaire