Pieds gonflés pendant la grossesse : que faire ?

Comme les jambes, les pieds ont tendance à doubler de volume, notamment en fin de grossesse, notamment en raison de problèmes de circulation sanguine et lymphatique. Comment soulager l’inconfort et réussir le chaussage ? Informations et conseils des spécialistes de Gynecée Haus.

Pourquoi les pieds gonflent-ils pendant la grossesse ?

Pourquoi les pieds gonflent-ils pendant la grossesse ?

« Il y a plus de 600 vertèbres de petit et gros diamètre dans tout le corps ; notamment à l’aine, au dessus du pubis, sous les aisselles et au niveau du cou, mais aussi à la base des orteils, des chevilles, derrière les genoux. , etc. Ils appartiennent au système lymphatique et jouent un rôle majeur dans le système immunitaire. Chaque ganglion filtre la lymphe. Pendant la grossesse, les extrémités du corps sont les plus touchées et le retour veineux est moins bon. . La lymphe, qui seule monte avec le mouvement et la respiration, s’accumule au fond des ganglions lymphatiques, qui gonflent progressivement dans les pieds… » explique Emmanuelle Trévalinet, praticienne en massage drainant. dans le gymnase à la maison.

Quelle est la cause de ce phénomène ?

Quelle est la cause de ce phénomène ?

« C’est une combinaison de plusieurs facteurs. En plus du problème lymphatique ci-dessus, les femmes enceintes retiennent naturellement plus d’eau dès le début de la grossesse pour produire un volume sanguin plus important pour le bébé. Les vaisseaux sanguins sont plus dilatés et la croissance de l’utérus se produit une pression vers le bas qui empêche une bonne circulation sanguine du bas du corps vers le cœur. C’est surtout au cours du troisième trimestre que de nombreuses femmes ont les pieds, les chevilles et les mains enflés en raison de la rétention d’eau. Ces problèmes de circulation peuvent s’aggraver après une première grossesse que les vaisseaux En effet, le bébé est généralement porté plus bas, les ligaments de l’abdomen (qui maintiennent l’utérus) sont déjà tendus dès la première grossesse. Mais le problème de l’insuffisance veineuse est aussi largement héréditaire » note Oriane Hulin, enseignante de Pilates un praticien et mas sage pré- et post-natal à la Gynécée Haus.

À Lire  Realme Watch 3, une montre connectée pour gérer les appels téléphoniques via Bluetooth à moins de 70 euros

Quels sont les symptômes ?

Quels sont les symptômes ?

Les pieds gonflent de manière parfois importante empêchant le port de chaussures ordinaires. La peau est tendue et luisante et une pression de quelques minutes sur la zone favorise l’apparition d’un creux.

« Bien se tenir debout et bien respirer sont les clés. Il faut commencer par corriger la posture : attention à ne pas se cambrer, car cela referme le pli de l’aine et augmente les problèmes de circulation. Si la posture est cambrée ou resserrée, le diaphragme de mouvement est réduit. La respiration profonde « diaphragme » stimule la circulation. Pour réduire l’enflure, vous pouvez :

L’activité physique est-elle conseillée et si oui, laquelle ?

L'activité physique est-elle conseillée et si oui, laquelle ?

« Les activités physiques telles que la marche, le pilates ou le yoga sont recommandées. Elles stimulent les jambes et renforcent la circulation sanguine. Des exercices de posture debout ou couchée avec les jambes en l’air, ou encore des squats permettent d’améliorer le retour veineux. Voici quelques exemples d’Exercices :

« Pour porter des chaussures, l’été, les chaussures ouvertes avec un petit talon compensé restent les plus appropriées. En cas de chevilles fragiles, il faut privilégier les chaussures plates pour réduire le risque de tension qui accentue le gonflement… Celles-ci. . . Les conseils valent aussi pour les mains. Dès que les doigts gonflent, il faut enlever les bagues ! » souligne Oriane Hulin.

Laisser un commentaire