Plein de ‘Star Trek’ et Tom Cruise : Voici quoi…

Un autre service de streaming gagne du terrain. Avec Paramount+, la fragmentation vidéo à la demande se poursuit. Qu’y a-t-il dedans et qui a besoin de cette nouvelle vidéothèque en ligne ?

Berlin – Un autre service de streaming ? Oui, un de plus. Depuis le 8 décembre, Paramount+ est également disponible en Allemagne. La période d’essai d’un mois est gratuite, après quoi vous devrez payer 7,99 euros par mois ou 79,90 euros par an. L’application de diffusion en continu est disponible pour le navigateur Web et la plupart des dernières plates-formes de télévision intelligente, des boîtiers de diffusion en continu et des appareils mobiles fonctionnant sous Android et iOS.

Que peut-on regarder sur Paramount+ ?

Parmi eux figurent des films populaires tels que « Top Gun : Maverick », le récent « Star Trek », ainsi que plusieurs classiques de la collection Paramount. Par exemple, le film anti-guerre « Catch 22 », « Castaway », « Amistad » ou la série « Beverly Hills Cop ». Pour les fans de Tom Cruise, les six films Mission Impossible sont disponibles. D’autres classiques du programme Paramount sont (encore) absents.

Quelles sont les séries proposées par Paramount+ ?

Beaucoup de « Star Trek ». Des premières de séries des années 1960 à « The Next Generation », « Deep Space Nine », « Voyager », « Enterprise » et « Discovery » au nouveau « Strange New Worlds » (ennuyeux, avec un seul nouvel épisode par semaine), c’est presque tout.

Les séries animées « The Animated Series » et « Lower Decks » ne font pas partie de l’offre, ainsi que « Star Trek Picard ». La troisième saison sera diffusée en février 2023 sur Amazon Prime Video.

À Lire  Jeu en ligne : ce que vous devez savoir

En plus de « Star Trek », il existe ses propres productions – appelées originaux. Par exemple, « Halo », une adaptation du jeu vidéo Xbox, la série sur les colons « 1883 », le drame carcéral « Mayor of Kingstown », ainsi que des productions en allemand. Par exemple « Der Scheich », une série amusante sur les escrocs.

Et quoi d’autre ?

Il y a des documentaires sur la chaîne Smithonian, mais avec un focus américain. Le catalogue comprend également quelques productions MTV, mais peu de films de concerts ou de documentaires musicaux, plutôt des formats de divertissement moins médiatisés. En plus de l’offre très US, une section est également dédiée aux films européens.

Que contient le catalogue pour les enfants ?

Avec de nombreuses séries Nickelodeon et Nick Junior, l’offre pour les enfants et les adolescents est énorme. Par exemple, 13 saisons de « SpongeBob SquarePants », « Paw Patrol », « Peppa Pig » ou « Les Aventures de Paddington ». Sans oublier de nombreux films pour les enfants plus âgés et les adolescents. Un profil enfant vous permet de créer votre propre accès avec un contenu adapté à l’âge.

Qu’est-ce qui est encore important ?

Comme d’habitude avec d’autres services, il y a des recommandations et des listes de contrôle. Cependant : les recommandations ne donnent qu’un petit aperçu. Vous pouvez trouver beaucoup de choses simplement en regardant les titres mal classés ou en cliquant sur les listes d’affiches de films. Certaines choses ne peuvent être trouvées que par une recherche ciblée. L’interface utilisateur est généralement vague et offre peu d’informations supplémentaires.

Deux flux parallèles sont actuellement possibles, la résolution 4K et le son surround devraient arriver en 2023. Pour l’instant, les plus disponibles sont la résolution Full HD (1920 à 1080 pixels) et le son stéréo. Par rapport à d’autres fournisseurs, un temps relativement long est perceptible au début du flux avant que l’image ne soit visible en pleine résolution. À ce moment-là, il y a souvent des artefacts et l’image est floue.

À Lire  Le jeu de cartes le plus populaire au monde

Conclusion : on peut faire mieux

Alors toujours un service de streaming et toujours un abonnement ? Si vous aimez « Star Trek » et Tom Cruise, vous en aurez pour votre argent avec Paramount+. Au total, plus de 9 000 heures de films et séries sont disponibles. Il faut espérer que les lacunes de l’offre, peut-être très claires pour les connaisseurs du droit du cinéma mais totalement incompréhensibles pour les clients, seront en outre comblées.

Mais : la technologie du service de streaming semble dépassée par rapport à ses concurrents, l’interface utilisateur est maladroite. Combiné à la résolution relativement faible et à l’absence de son surround, cela laisse encore un peu à désirer. dpa