Positive aux stupéfiants, elle dit avoir consommé du CBD

C’est une toute jeune fille de 22 ans qui entre au barreau du tribunal correctionnel.

Comparution pour conduite avec drogue à répétition. La jeune fille tente de faire face au tribunal lors d’une audience qui va annuler son permis de conduire et peut-être lui retirer son véhicule.

Un contrôle au péage de Séméac montrera en effet que le conducteur n’a pas consommé d’alcool mais que son taux de THC est positif. Que conteste le prévenu même si ce n’est pas la première fois que la justice lui reproche de tels faits : « J’ai passé une soirée entre amis à boire, j’ai aussi fumé car ils m’ont dit que c’était du CBD. Je l’utilise une fois par semaine, un week-end et ce jour-là, je n’ai pas pensé à vérifier qu’il s’agissait bien de CBD ». Le président du tribunal lui demande quelle est la raison de cette consommation. La jeune fille répond : « Ça me permet de mieux dormir car j’ai du mal à dormir. Je comprends dans quel pétrin je me suis fourrée. »

Pour le procureur, « le CBD, c’est la crème du gâteau de nos tribunaux. C’est systématique. Pourquoi, dans une soirée, on tire sur un joint CBD pour dormir ? il y a un danger pour toi et les autres aussi et le but c’est de t’en tirer ça ne peut pas se faire en multipliant les infractions le procureur ne triche pas CBD je veux trois mois de prison avec sursis 18 mois et je demande que le permis de conduire soit annulé et l’interdiction repassée pendant trois mois ainsi que la confiscation du véhicule ». Concernant l’avocat de la jeune femme « les faits sont reconnus et concernant la consommation de CBD, on peut y croire. C’est une jeune fille qui a vécu des moments difficiles dans sa vie. Ce n’était pas facile et c’est pourquoi elle s’est d’abord tournée vers les stupéfiants, puis vers le CBD. Elle veut vraiment arrêter. Il n’y a pas de dépendance physique, elle voit enfin la lumière au bout du tunnel. Le service communautaire serait plus approprié ».

À Lire  Mythe : Le yoga ne développe pas les muscles

Le tribunal est allé dans ce sens lorsqu’il a condamné la jeune fille au TIG qui doit être fait dans les 18 mois.

Son permis de conduire a été annulé mais elle pourra le renouveler d’ici un mois.

Laisser un commentaire