Pourquoi mes tomates craquent : causes et prévention

Lorsque vous cultivez des tomates (ou tout autre légume), il est normal de vouloir garder votre culture en bonne santé. Néanmoins, nous rencontrons tous des problèmes lors de la maintenance. Parmi elles, l’une des situations les plus célèbres et les plus désagréables est de voir ses tomates assez mûres se fendre juste avant qu’il ne les cueille. Et pourquoi mes tomates se fendent-elles, vraiment ? Peut-on prévenir les fissures ? Découvrons ensemble les réponses à ces questions et bien d’autres conseils sur le sujet dans les lignes qui suivent.

Pourquoi les tomates craquent-elles ? C’est la principale raison

Pourquoi mes tomates se fendent ?

Pourquoi mes tomates se fendent ?

En général, la raison principale est cachée dans un arrosage incorrect ou plutôt dans des fluctuations de la quantité d’eau. Par exemple, lorsque les tomates sont cultivées dans des conditions de sécheresse ou d’irrigation inadéquate, une forte pluie soudaine augmentera la croissance des fruits. En même temps, après un changement aussi radical, c’est généralement la chair qui pousse plus vite que la peau. Cela se traduit par des fissures dans la peau de la tomate.

Ce n’est pas une maladie

Ce n’est pas une maladie

Pour éviter toute confusion, il faut apporter une précision : les fissures ne sont pas un signe de maladie. C’est juste une réaction du fruit aux conditions variables. La situation n’affecte alors que les plantes stressées. Rien à craindre pour les plantes à proximité, car il n’y a pas de parasites ou de maladies.

À Lire  Comment caresser un chien ? Les bons gestes

Ce n’est pas une maladie, mais une réaction de la plante stressée

Différents types de craquelures

Différents types de craquelures

Craquer sur les tomates peut prendre différentes formes. En général, il existe deux principaux types de fissures :

Quels sont les dangers ?

Quels sont les dangers ?

Bien que les tomates fendues ne soient pas dangereuses pour le reste des plantes du jardin, la situation peut avoir des conséquences négatives sur la récolte des tomates fendues.

Surtout, lorsque la tomate se fend, sa chair délicate est exposée aux intempéries. Cela signifie que les parasites peuvent facilement pénétrer dans les fruits. De plus, les fissures favorisent également la pourriture. Par contre, ce n’est pas toujours le cas. Certaines fissures n’exposent pas la pulpe. Cela permet à la tomate de mûrir sur la vigne, simplement en la surveillant de temps en temps.

Généralement, il est préférable d’enlever le fruit fêlé de la vigne

Peut-on manger les tomates fendues ?

Peut-on manger les tomates fendues ?

En principe, lorsque vous voyez des fissures sur une tomate, la meilleure solution est de la récolter tout de suite pour éviter qu’elle ne pourrisse. En conséquence, le fruit lui-même est comestible et peut être laissé mûrir (s’il est encore vert). Mais si vous remarquez une odeur aigre et désagréable, il faut bien sûr la jeter (au compost, si vous en avez).

Si les tomates ne sont pas abîmées (pas d’odeur désagréable ou de gros dégâts), elles peuvent être consommées

Éviter l’éclatement des tomates

Malheureusement, une fois les fissures apparues, on ne peut pas intervenir dans la situation. Néanmoins, il existe des mesures préventives. Les voici.

À Lire  Jardinage : quoi cultiver et quoi jeter

#Variétés résistantes

Si vous souhaitez réduire le risque d’une telle situation, rien de plus approprié que de choisir des variétés de tomates résistantes aux fissures.

Choisissez des variétés résistantes aux fissures

#Arrosage correct

Ce n’est un secret pour personne qu’un bon arrosage est un facteur crucial dans la croissance de toute plante. En ce qui concerne les tomates, nous parlons d’un approvisionnement régulier et profond. Généralement, les tomates ont besoin d’être arrosées tous les deux à trois jours pendant les mois chauds. Faut-il dire qu’il vaut mieux tester l’humidité du sol en enfonçant son index dans le sol ? Un arrosage profond et régulier minimisera ainsi le risque de fissures causées par l’influence d’un excès d’eau.

#Paillis

Les jardiniers expérimentés connaissent bien les bienfaits du paillage et en profitent sans hésitation ! Ainsi, une couche de paillis organique (paille, aiguilles de pin, écorces, etc.), disposée autour de la base des plantes, permettra de maintenir une humidité constante du sol (et ainsi d’éviter l’éclatement). Le paillis est généralement utilisé pour ralentir l’évaporation et ainsi éviter les fluctuations d’eau.

#Cueillir les fruits avant pluie

Suivez-vous la météo et savez-vous qu’il y a de fortes chances qu’il pleuve ? Mieux vaut donc récolter les fruits mûrs (ou presque mûrs) avant l’orage. En fin de compte, vous connaissez déjà beaucoup d’astuces pour faire mûrir des tomates à l’intérieur, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire