Pourquoi tricoter est-il bon pour la santé mentale ?

Le tricot est redevenu à la mode, surtout chez les jeunes. Le tricot n’est pas seulement utile. C’est une activité polyvalente, un excellent moyen de lutter contre le stress et l’anxiété. De plus, vous pouvez faire de l’exercice n’importe où. On peut sortir le ballon chez soi, mais aussi dans les transports en commun, les cafés, les salles d’attente et même dans les escaliers, comme l’a fait un temps le champion du monde de plongée Tom Daley lors des JO de Tokyo en 2021. Comment cela se passe-t-il ? Un bon anti-stress ? Le tricot garde votre esprit occupé. Lorsque vous débutez, le tricot demande tellement de concentration qu’il n’y a pas de place pour les retouches. Par conséquent, le tricot est très utile pour arrêter le sevrage.

Tricoter pour déstresser

Il aide à se calmer et, comme il contrôle également les mains, il peut également aider d’autres personnes à se débarrasser d’habitudes nocives, telles que fumer ou trop manger. En fait, il est difficile de fumer ou de manger en tricotant. Une étude américaine auprès de femmes souffrant de troubles alimentaires a montré que le tricot les aidait à mieux gérer leur anxiété.

Tricoter, c’est comme méditer

On dit que le tricot est la nouvelle technique de yoga ou de méditation. Le tricot consiste à faire de petits mouvements répétitifs avec les aiguilles. En ce sens, le tricot est comme une activité méditative. Il vous permet de vous détacher de vos pensées et d’avoir un meilleur état émotionnel. Si Tom Daley est une star de la plongée, c’est sans doute parce qu’il est aussi adepte du point mousse. Cela lui a définitivement permis de mieux se concentrer et de gérer son stress alors que tout se joue en quelques secondes. Cependant, elle a déclaré que le tricot l’avait aidée à remporter sa médaille d’or.

À Lire  Masturbation féminine : astuces pour plus de plaisir

Une activité qui améliore l’estime de soi

Tricoter, c’est faire quelque chose de ses mains et cela donne de la satisfaction. C’est formidable de voir votre travail progresser, de pouvoir reconnaître des gestes qui, au premier abord, nous sembleraient difficiles. Ces jours-ci, nous pouvons avoir le sentiment que beaucoup de choses nous échappent, qu’elles échappent à notre contrôle. Ainsi, passer du temps sur quelque chose que nous pouvons contrôler réduit notre sentiment d’impuissance et améliore notre bien-être. Tout cela renforce l’estime de soi. Et on se sent plus important quand l’écharpe, les mitaines ou le chandail qu’on a fait sont appréciés des autres, encore plus quand il s’agit de gens qui tricotent et qui savent vérifier le travail fait. De plus, aujourd’hui, on peut tricoter seul mais aussi en groupe. Nous voyons apparaître des cafés ou des groupes de tricot où vous pouvez partager des astuces et vous entraider. Tricoter dans une ambiance conviviale, c’est aussi bon pour le moral ! Alors, si vous voulez vous lancer, sachez qu’il existe aussi de nombreux tutos sur Youtube.

L’actualité des éditeurs RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL, abonnez-vous à la newsletter RTL pour suivre toute l’actualité au quotidien

Abonnez-vous à la newsletter RTL Info