Prêts immobiliers : quelle prévision pour les emprunteurs ? | Fourchette et Bikini

L’inflation actuelle affecte de nombreux éléments de notre vie quotidienne. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ce dernier pourrait en effet atteindre le taux de 2% pendant 20 ans d’ici fin 2022. Qu’est-ce qui explique cette hausse des taux de crédit immobilier pour les emprunteurs et quelles sont les astuces pour limiter son impact ? Examinons tous ces aspects en détail.

Pourquoi une hausse des taux pour les emprunteurs ?

Pourquoi une hausse des taux pour les emprunteurs ?

L’inflation ambiante est évidente dans des secteurs aussi divers que l’énergie, l’alimentation, les fournitures scolaires et les prêts hypothécaires, pour n’en nommer que quelques-uns. Face à cette situation, les journalistes du magazine Capital ont approché des experts de l’immobilier pour en savoir plus sur la hausse des taux des crédits immobiliers. En effet, dès fin 2022, les taux d’emprunt pour un crédit immobilier peuvent atteindre 2 % pour une durée d’emprunt de 20 ans, comme l’autorise la Banque de France. Et ce taux peut même être dépassé ! Cette hausse des taux de crédit s’explique par le fait que l’argent est de plus en plus cher pour les banques, et cette hausse ne cesse de croître. Ainsi, les banques sont obligées de répercuter ce coût sur le crédit logement, augmentant le taux de crédit logement accordé aux emprunteurs.

La plupart des taux hypothécaires se situent actuellement autour d’un taux fixe de 1,70 % pour une durée de prêt de 20 ans. Mais ces taux d’intérêt ne resteront pas stables et, au contraire, subiront une hausse qui les fera atteindre un taux minimum de 2% pendant 20 ans. Cette nouvelle inflation va, à son tour, avoir un impact négatif sur le pouvoir d’achat des Français qui souhaitent contracter un crédit immobilier. Mais cette hausse des taux d’emprunt n’est pas forcément inéluctable, car certaines méthodes de trading permettent de limiter cet impact. Voici quelques conseils qui vous permettront de contrer cette hausse des taux hypothécaires et de préserver votre pouvoir d’achat.

À Lire  Sarah, l'investissement immobilier de la duchesse d'York à Londres

– La première règle à suivre est de veiller à bien préparer votre dossier avant de vous rendre à votre banque pour faire une demande de crédit immobilier. Il est important de présenter un projet d’investissement immobilier qualitatif, mais aussi de mentionner la valeur d’un apport ou la présence d’une épargne résiduelle qui rassurera la banque sur vos finances personnelles.

– Un autre aspect de grande importance dans le cadre d’un crédit immobilier est l’assurance emprunteur. Il doit être choisi avec le plus grand soin, en essayant à nouveau d’obtenir un tarif avantageux avec des conditions générales favorables. Les primo-emprunteurs sont ainsi favorisés. Mieux votre dossier est préparé en amont, plus la banque sera encline à vous satisfaire et à vous accorder une remise sur votre taux de crédit.

– Enfin, en cas de refus, n’hésitez pas à réduire la valeur de votre crédit immobilier en utilisant l’astuce qui vise à contracter deux emprunts, mais avec des montants et des durées différentes. Vous pouvez ainsi emprunter le montant total de votre achat immobilier mais par le biais de deux prêts différents, comme un prêt de 150 000 euros à 15 ans et de 250 000 euros à 25 ans.

Laisser un commentaire