Prévention santé : remplacement du vaccin contre la grippe en 2022

Assurance emprunteur et loi Lemoine 2022 : vous allez faire des économies !

L’assurance emprunteur représente en moyenne 30% du coût total de votre crédit immobilier, un coût élevé qui peut être réduit grâce à la loi Lemoine de juin 2022. En changeant de contrat à tout moment, cette nouvelle réglementation vous permet de réaliser de juteuses économies, immédiatement, sans attendre aucune échéance. Voici comment. Loi Lemoine et changement d’assurance de prêt A partir du 1er juin 2022, tout nouvel emprunteur peut à tout moment modifier son contrat d’assurance de prêt immobilier, pour le remplacer par une offre moins chère avec des garanties au moins équivalentes. Cette disposition est accessible à tous à partir du 1er septembre, quelle que soit la durée du contrat. Cette possibilité offerte par la loi de Lemoine est révolutionnaire, car elle ne repose pas sur le respect obligatoire du délai. Auparavant, pour changer d’assurance emprunteur, il fallait s’appuyer sur : o Loi Hamon pendant les douze premiers mois à compter de la date de signature de l’offre de prêt ; sur l’amendement Bourquin après la première année, en respectant le délai, généralement deux mois avant la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt. En supprimant toute restriction calendaire, le législateur simplifie le changement d’assurance de prêt immobilier. Derrière cette mesure se cache la volonté d’éroder le quasi-monopole des banques sur ce produit. Depuis l’application de la loi Lagarde qui consacre le principe du libre choix des contrats d’assurance emprunteur, les bancassureurs détiennent toujours des parts de marché à 87 %. L’ouverture du marché de l’assurance prêt immobilier doit permettre à chaque emprunteur non seulement d’exercer son libre choix, mais aussi de réduire le coût de son assurance. Si elle représente en moyenne un tiers du coût total du crédit immobilier, l’assurance emprunteur ne peut pas représenter un coût beaucoup plus élevé pour les personnes jugées à risque par les compagnies d’assurance. Les facteurs de risque qui augmentent les frais d’assurance sont les suivants : l’âge : au-delà de 45 ans, le taux d’assurance augmente significativement pour atteindre un taux de 1 % après 65 ans. état de santé : requête l’agent d’assurance informe l’assureur des risques actuels ou potentiels liés à la santé. Les personnes malades ou anciennement malades sont pénalisées du fait du risque de décès prématuré avant la fin du prêt ou du congé maladie qui nécessite la mise en jeu des garanties invalidité/incapacité. profession : les emprunteurs exerçant des professions à haut risque, comme les pompiers, les militaires, les agents de sécurité, les professionnels du bâtiment, paient plus en fonction des statistiques punitives d’accidents ou de maladies professionnelles. Que vous soyez jeune, âgé, en pleine forme, avec des responsabilités médicales ou un travailleur à risque, la loi de Lemoine permet à quiconque de réduire ses frais d’assurance hypothécaire, rapidement, facilement et immédiatement. En moyenne, les assurances proposées par les alternatives sont entre deux et quatre fois moins chères que les offres bancaires. Changer d’assurance emprunteur : simple et rapide grâce à la loi de Lemoine La réglementation conditionne le changement d’assurance de prêt immobilier sur une notion assez complexe : l’équivalence des niveaux de garantie. Cela signifie que le nouveau contrat doit contenir des garanties au moins aussi protectrices que celles de l’ancien. La loi Lemoine offre une meilleure information en assurance de prêt immobilier en renforçant les éléments contenus dans le FSI ou Fiche Normalisée d’Information, document obligatoire fourni par votre banque dès le début de votre demande de prêt, qui révoque vos droits, mais détaille également toutes les garanties exigées pour le répartition des fonds. Grâce au FSI, vous pouvez comparer objectivement les offres d’assurance emprunteur. Utilisez le comparateur d’assurance prêt immobilier pour comparer les offres et choisir le contrat le plus compétitif répondant aux exigences de la banque. N’hésitez pas à faire appel aux services d’un courtier en assurance de prêt : c’est gratuit, et ce spécialiste peut même vous dispenser de toutes démarches de résiliation/remplacement, vous permettant de respecter les règles d’équivalence de garantie. La loi Lemoine a également renforcé les obligations imposées aux banques : Z le bailleur doit répondre à la demande de délégation dans un délai de 10 jours ouvrables. Tout refus de sa part doit être motivé par écrit et de manière exhaustive sur tout support permanent. De grosses économies grâce à la loi de Lemoine Maintenant que les détails techniques et les formalités sont réglés, passons au sujet central du changement d’assurance hypothécaire : les économies potentielles. A crédit identique, plus tôt vous changez de contrat, plus le gain est important, car le coût de l’assurance est calculé sur le capital restant. Prenons deux exemples avec deux profils différents. Exemple 1 En décembre 2020, Jean, 30 ans, non fumeur et en bonne santé, emprunte un montant de 250 000 euros sur 20 ans au taux de 1,15 %, avec une assurance au taux bancaire de 0,34 %. L’assurance lui coûte 71 € par mois, ce qui fait un coût total de 17 000 €. En novembre 2022, Jean change d’assurance et opte pour un contrat externe souscrit directement en ligne à un taux de 0,10% sur le capital restant dû. La contribution passe à 19 € par mois, pour un coût sur la durée restante du prêt de 4 095 €. John économise 11 201 € ! Banque assurance groupe Assurance individuelle externe coût total assurance 17 000 € 4 095 € cotisation par mois 71 € 19 € gain terme restant 11 201 € Exemple 2 En mai 2021, Marie et Paul, couple de 45 ans, même niveau de salaire, sans antécédent de santé, mais fumeur, ils ont emprunté la somme de 350 000 euros sur 20 ans avec un taux d’emprunt de 1,05 %, avec un capital assuré à 100 % sur chaque tête, au taux de 0,46 % pour Marie et 0,54 % pour Paul. L’assurance leur coûte 291,67 euros par mois (134,17 euros pour Marie et 157,50 euros pour Paul), ce qui fait un total de 70 000 euros. En novembre 2022, notre couple change d’assurance et trouve une offre alternative au taux de 0,13% pour Marie et 0,19% pour Paul, soit un coût mensuel d’assurance totale pour la période restante de 19 311 €. Couple économisez 45 440 € ! La loi de Lemoine offre une formidable opportunité pour préserver le pouvoir d’achat pouvoir dans une période où l’inflation (6,2% en un an en octobre 2022) pèse de toutes parts. Contrairement à d’autres postes de dépenses (nourriture, transport, énergie) qui vous obligent à ajuster vos dépenses, quitte à vous priver car vos factures n’alourdissent pas, changer d’assurance de prêt immobilier ne demande aucun effort : il suffit de comparer offres et recherchez un courtier de services pour réduire immédiatement le remboursement mensuel du prêt. Consultez notre Baromètre du pouvoir d’achat immobilier pour d’autres exemples et découvrez l’éventail des économies que vous pouvez réaliser en changeant d’assurance prêt hypothécaire.

À Lire  Assurance maladie : comment Ameli simplifie les avocats (pour les assurés ne pouvant pas voyager)