Professeurs de yoga : nos conseils pour bien choisir

Le yoga attire plus de 2 millions de personnes en France.

©AFP

18:30, 24 avril 2018, modifié en

10h12, le 26 avril 2018

Pratique philosophique autant que physique, le yoga, discipline née en Inde il y a des milliers d’années, séduit plus de 2 millions de personnes en France. Depuis 2014, il y a même une journée internationale du yoga, le 21 juin. Cependant, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans une offre de plus en plus variée. Comment choisir le bon cours de yoga pour vous ? Sur quels critères pouvez-vous vous appuyer ? Comment un enseignant doit-il se comporter pendant le cours ? Europa 1 a listé quelques questions que vous pouvez vous poser avant de vous décider.

Ashtanga, hatha, vinyasa… S’il y a un yoga il existe différentes pratiques. Certains sont plus contemplatifs, d’autres plus spirituels ou plus corporels. « En Occident et en France, quand on parle de yoga, on parle généralement de yoga postural », précise Julien Levy, ancien journaliste, professeur de yoga en Rhône Alpes, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet dont « Acroyoga, principes et postures de base » (Éd. Jouvence, 2017). Il consiste en la pratique d’asanas, de postures avec respiration consciente et d’exercices respiratoires.

Parmi les yogas posturaux, il existe encore plusieurs types de cours. Hatha est le yoga le plus traditionnel. « C’est une pratique assez douce et statique, on focalise le mental pour rapprocher le corps et l’esprit par le souffle », précise Julien Levy. L’ashtanga et le vinyasa sont plus techniques et physiques, le yin yoga est plus lent, l’acroyoga se pratique en groupe tout comme le yoga en couple. Le yoga Bikram se pratique dans une salle chauffée à 40° pour reproduire les conditions de pratique en Inde. « Je suis assez critique vis-à-vis du yoga bikram. Des étudiants sortent en disant qu’ils se sont rincés. Ce n’est pas le but du yoga et il y a un risque cardiovasculaire », a déclaré Florent Dulong, infirmier clinicien à l’hôpital Sainte. -Anne et professeur de yoga. Il anime des groupes de méditation à l’hôpital Sainte-Anne à Paris. « Mais cela dépend de ce que vous recherchez », ajoute-t-il.

À Lire  Casteljaloux : Initiations Yoga tous les mercredis au Lac de Clarens

Hatha yoga : statique, assez doux

Ashtanga et vinyasa : dynamique et physique

Yoga Bikram : physique, intense et en dessous de 40°

Acro yoga et Partner yoga : pratiqué à plusieurs, assez technique

Il n’y a pas de diplôme officiel de professeur de yoga en France. Chaque enseignant s’entraîne avec différentes organisations et selon le type de yoga qu’il souhaite enseigner ensuite. En France, la Fédération Française de Hatha Yoga, qui a déjà formé 600 professeurs, fait partie des formations de référence pour ceux qui veulent expérimenter ce type de yoga. L’Ecole Française de Yoga (Efy) propose une formation généraliste sur quatre ans. « On reçoit des cours d’anatomie, de psychologie, on étudie des textes sacrés liés au yoga ainsi qu’à la pratique », explique Florent Dulong, qui y a été formé. « Un code d’éthique a également été mis en place pour responsabiliser les enseignants. » Les professeurs sont répertoriés sur le site lemondeduyoga.org, rubrique « trouver un cours ». « Cela ne veut pas dire que le professeur sera forcément un bon professeur, mais c’est un bon début », confirme Julien Levy, qui recommande également de s’appuyer sur le réseau Yoga Alliance. « C’est une organisation internationale. Les enseignants affiliés ont tous suivi au moins 200 heures de formation. »

Mais les deux maîtres du yoga recommandent également de demander à votre professeur depuis combien de temps il pratique cette discipline et surtout s’il continue de s’entraîner aujourd’hui. « Un enseignant est avant tout un élève », souligne Julien Levy. « Il se forme tout au long de sa vie ».

Dur à dire. Les prix varient selon la région – les cours à Paris sont bien plus chers qu’en province -, le type de cours, mais aussi le lieu d’exercice, que le professeur loue une salle ou fasse partie d’une association. En moyenne, il faut compter entre 10 et 30 euros pour un cours collectif d’une heure. Individuellement, cela peut aller jusqu’à 60 euros.

À Lire  Garmin Enduro 2 : une montre connectée pour une endurance ultime avec 150 heures d'autonomie Magazine Votre vélo & triathlon

La meilleure façon de savoir si un cours de yoga vous convient est de l’essayer. Certains professeurs proposent même des cours d’essai gratuits ou à un prix attractif pour se faire une idée. Et c’est un bon moyen d’observer le comportement d’un enseignant. Le maître mot, selon les spécialistes, doit être la bienveillance, envers les croyances de l’élève – chacun, quelle que soit sa foi, doit pouvoir pratiquer le yoga – et de son propre corps.

« Un bon professeur ne devrait pas être dans l’émission. Pendant le cours, le professeur est là pour ses élèves et non pour sa propre pratique », détaille l’ancien journaliste. « Le yoga est une école de non-compétition et l’idée centrale est le non-harcèlement », rappelle l’infirmière clinicienne.

Un enseignant sérieux doit avant tout servir de guide aux élèves. « A peu près en salle, ça aide l’élève à approfondir certaines positions ou, à l’inverse, à aller moins loin pour éviter les blessures », explique Florent Dulong. « Il ne s’agit pas de forcer l’élève, mais de proposer des variations sur chaque posture qui s’adaptent à ses possibilités. » « On ne montre jamais les positions sauf quand les gens n’ont pas compris du tout, on les décrit. Le but n’est pas que l’élève imite mais trouve sa posture en lui-même et se concentre sur la respiration », ajoute-t-il. « De plus, si on ne vous a jamais dit de respirer, alors ce n’est pas un cours de yoga. »

Avant de s’inscrire à un cours, il peut aussi être intéressant de regarder le nombre de participants. « Dans mes cours je ne prends pas plus de 25 élèves », glisse Julien Levy. « De cette façon, j’ai le temps de faire attention à tout le monde. » Enfin, l’important est de se sentir à l’aise et en confiance avec un professeur. Florent Dulong l’avoue : « ça marche beaucoup au feeling ».

-Il existe différents types de yoga, plus ou moins physiques

-La formation du professeur est un premier gage de sérieux

Laisser un commentaire