Promotion, transferts, sanctions… Les dernières décisions du Conseil supérieur de la magistrature

Par Hajar Kharroubi le 05/08/2022 à 12:37

Tribunal de première instance de Casablanca.

Le Conseil supérieur de la magistrature vient de faire le point sur les décisions prises après la clôture de la première réunion ordinaire qui se tient dans le cadre de son deuxième mandat (2022-2026). Promotions, mutations, mesures disciplinaires… Voici l’essentiel de ces mesures.

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSPJ) a résumé dans un communiqué toutes les décisions prises lors de sa première réunion ordinaire, qui se déroule dans le cadre du deuxième mandat (2022-2026). Ainsi, nous avons appris que l’ensemble des magistrats inscrits sur la liste des candidats à la promotion pour l’année 2021 sont au nombre de 1.663.

Le Conseil supérieur de la magistrature a également annoncé que 13 magistrats ont été affectés au plus haut niveau. Environ 53 magistrats ont été transférés vers d’autres juridictions, dont 12 femmes juges pour rejoindre leurs conjoints, 4 dans le cadre d’un échange de magistrats, 10 pour pallier des cas d’incompatibilité, 20 pour pourvoir à une vacance et 7 pour protéger l’intérêt judiciaire.

Conseil supérieur du pouvoir judiciaire: sanctions disciplinaires à l’encontre de huit juges

Conseil supérieur du pouvoir judiciaire: sanctions disciplinaires à l'encontre de huit juges

En outre, 488 juges ont été nommés pour exercer des fonctions d’instruction et judiciaires en matière juvénile et un juge aux affaires familiales chargé du mariage. La limite d’âge de départ à la retraite a également été repoussée pour 3 magistrats. Deux retraités, 13 ont décidé de prolonger ou de renouveler l’âge limite de départ à la retraite, en réponse à leur volonté et intérêt légal, et 6 ont été mis en préretraite.

Le CSPJ annonce avoir prononcé des sanctions disciplinaires à l’encontre de 19 magistrats. Deux juges ont été démis de leurs fonctions et deux autres contraints de prendre leur retraite. Quatre, cependant, ont été temporairement exclus du système judiciaire. Un juge a été réprimandé et cinq juges ont été acquittés.

Enfin, le Conseil a annoncé la nomination de cinq magistrats aux fonctions de juges de la documentation dans les ambassades du Royaume à Paris et à Bruxelles et les consulats du Royaume à Lyon, Düsseldorf et New York.

Lorsqu’il est exercé au sein d’une cour d’appel, c’est le magistrat qui préside le ministère public ou le ministère public. En pratique, il est le supérieur hiérarchique du procureur qui coordonne son action.

Qui est le supérieur hiérarchique du juge d’instruction ?

Qui est le supérieur hiérarchique du juge d'instruction ?

Le président du tribunal judiciaire nommera le juge d’instruction.

Qui est le premier magistrat ? Le président du tribunal, qui a le pouvoir de désigner le juge d’instruction à l’origine de l’affaire, a également le pouvoir d’en remplacer un autre, « pour une bonne justice ». La loi fait confiance à ce magistrat pour user judicieusement de cette faculté.

Qui est le supérieur d’un juge ?

Au sommet de l’ordre judiciaire, la Cour de cassation, qui est juge des décisions des juges et peut également donner des avis à la demande des tribunaux, contribue à l’évolution de la jurisprudence et est le garant de l’application des règles . loi par les tribunaux.

Quelle est la hiérarchie dans un tribunal ?

TRIBUNAL JUDICIAIRECOUR D’APPELCOUR DE CASSATION
* Président * 1er Vice-président * Vice-présidents * Juges* Premier président * Présidents de chambres * Conseillers* Premier président * Présidents de chambres * Conseillers * Conseillers référendaires

Qui est le patron des juges ?

Brice de Tours, devenu saint Brice (du latin Sanctus Brictius), était un saint chrétien élevé au monastère de Saint-Martin. Le quatrième évêque de Tours était saint Martin de Tours. Il meurt en 444, fêté le 13 novembre, il est le saint patron des juges.

Qui peut dessaisir un juge d’instruction ?

En application des articles 657 et 663, il est possible de demander au président du tribunal de laisser le juge d’instruction au profit d’un autre juge d’instruction, dans l’intérêt de la bonne administration de la justice, par requête motivée du procureur, 657 et 663 seul ou…

Quel recours contre un juge d’instruction ?

Se rendre au Conseil Supérieur de la Magistrature pour porter plainte contre un juge. Si votre plainte remplit les conditions de recevabilité, vous pouvez saisir le Conseil supérieur de la magistrature.

Qui peut destituer un juge ?

Le Parlement formé à l’Audience nationale statue sur la révocation. Il est dirigé par le président de l’Assemblée nationale.

Quelle est la différence entre un juge et un magistrat ?

Quelle est la différence entre un juge et un magistrat ?

Il existe 2 catégories de magistrats : les magistrats du siège, appelés juges, et les magistrats du parquet, qui sont procureurs et substituts. Certains magistrats sont spécialisés dans le type d’affaires qu’ils traitent (juge aux affaires familiales, juge des probations, juge des enfants, etc.).

Qui est au-dessus d’un magistrat ? Le Premier Président est le titre donné au plus haut magistrat qui siège au niveau de la Cour de cassation, de la Cour d’appel et du Tribunal du travail.

Quelle est la différence entre un magistrat et un procureur ?

Un magistrat est une personne qui a le pouvoir judiciaire comme un juge. Un juge rend un jugement (magistrat du siège) ou un procureur représentant le procureur chargé des poursuites (magistrat permanent). Source : La différence entre les webmasters.

Quel est le rôle d’un magistrat ?

Au sein du pouvoir judiciaire, les magistrats sont des membres professionnels des juridictions, bénéficiaires de la loi constitutionnelle, réunis en un corps unique et chargés de veiller à l’application de la loi dans les cas qu’ils présentent.

Quel est le rôle d’un magistrat ?

Au sein du pouvoir judiciaire, les magistrats sont des membres professionnels des juridictions, bénéficiaires de la loi constitutionnelle, réunis en un corps unique et chargés de veiller à l’application de la loi dans les cas qu’ils présentent.

Quelles sont les missions d’un magistrat ?

Administrer la justice et veiller au respect des lois et règlements, telles sont les attributions du magistrat. Bien que ce métier attire de nombreux candidats, il reste très difficile d’y entrer.

Est-ce qu’un avocat est un magistrat ?

Avocat/Magistrate : quelles sont les différences ? L’avocat défend les intérêts de son client, puisqu’il est l’une des parties. Il place les intérêts de son client en premier en tant que serviteur de sa cause. Le magistrat, quant à lui, incarne le pouvoir judiciaire.

Est-ce qu’un avocat peut devenir magistrat ?

Les avocats inscrits à un barreau français, justifiant d’au moins 25 ans d’exercice de la profession, peuvent également être nommés aux fonctions non hiérarchiques des cours d’appel, à l’exception des fonctions de premier président et de procureur.

Qui est le magistrat ?

Le magistrat est un fonctionnaire du ministère de la Justice. Il existe une distinction fondamentale entre les magistrats en résidence, juges indépendants de par leur qualité, et les magistrats du parquet, procureurs, qui représentent l’entreprise.

Quels sont les motifs de plainte ?

Quels sont les motifs de plainte ?

Voici les principaux motifs de plaintes répartis en sept catégories.

  • SUPPOSITION …
  • FOURNIR DES EXPLICATIONS, DES INFORMATIONS ET DES CONSEILS. …
  • MANDAT TOUTE LA JOURNÉE. …
  • ATTITUDE (MANQUE DE MODÉRATION ET D’OBJECTIVITÉ)…
  • RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. …
  • INTÉRÊTS PERSONNELS. …
  • FAUX DOCUMENTS, FAUSSES DECLARATIONS.

Qu’est-ce qu’une plainte irrecevable ? Lorsque votre plainte est irrecevable, vous recevez un avis de non-lieu. Le procureur doit justifier sa décision. Vous avez alors la possibilité de contester la décision en introduisant un recours auprès du procureur de la République ou en introduisant une plainte auprès d’une action civile.

Quelles sont les raisons pour porter plainte ?

Comment? Victime de vol, d’escroquerie… Vous pouvez porter plainte pour obtenir la condamnation de l’auteur et le paiement de dommages et intérêts pour compenser votre préjudice. Porter plainte consiste à signaler à la justice une infraction pénale dont vous vous croyez victime.

Quelles preuves pour porter plainte ?

Le plaignant doit fournir des preuves suffisantes pour prouver que vous avez commis le crime devant un tribunal. Cette preuve peut être directe ou circonstancielle et doit être suffisamment solide pour créer un doute raisonnable. L’accusé doit prouver qu’il n’a commis aucun crime.

Pourquoi porter plainte sans preuve ?

Porter plainte, c’est simplement se considérer comme victime d’un crime et informer les autres du préjudice. En effet, même en l’absence de preuves réelles, pour pouvoir donner suite à la plainte relative à l’infraction commise, le plaignant doit informer les tribunaux des faits.

Comment porter plainte sans preuve ?

Toute personne ayant connaissance ou témoin au moment de l’infraction peut porter plainte auprès des autorités. Toute personne, physique ou morale, ou un témoin peut déposer une plainte même sans justifier le crime par des preuves concluantes.

Quelles preuves pour porter plainte ?

Le plaignant doit fournir des preuves suffisantes pour prouver que vous avez commis le crime devant un tribunal. Cette preuve peut être directe ou circonstancielle et doit être suffisamment solide pour créer un doute raisonnable. L’accusé doit prouver qu’il n’a commis aucun crime.

Comment saisir le Conseil supérieur de la magistrature ?

Comment saisir le Conseil supérieur de la magistrature ?

Qui peut saisir le Conseil supérieur de la magistrature ? Toute personne peut récuser le CSM si elle estime qu’un magistrat judiciaire a commis une faute disciplinaire dans l’exercice de ses fonctions. Vous devez déposer cette plainte en votre propre nom.

Quelles sont les attributions du Conseil supérieur de la magistrature ? Inscrit dans la Constitution, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a pour mission principale de gérer la carrière des magistrats. A travers ce rôle, le CSM accompagne le Président de la République dans sa fonction de garant de l’indépendance de la justice.

Comment contacter le Conseil supérieur de la magistrature ?

Vous devez en faire la demande par écrit, à adresser uniquement par voie postale au Conseil Général du Pouvoir Judiciaire, 21, Boulevard Haussmann 75009 Paris.

Qui est le président du Conseil supérieur de la magistrature en France ?

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) est l’institution originelle, et sa nature est conforme à l’article 65 de la Constitution. Depuis la révision de la Constitution du 23 juillet 2008, le CSM n’est plus dirigé par le Président de la République et le Garde des Sceaux n’est plus son Vice-Président.

Comment porter plainte contre la justice ?

Vous pouvez adresser votre réclamation par courrier recommandé avec accusé de réception, lettre simple ou lettre suivie. Vous pouvez également déposer une plainte directement à l’accueil du tribunal.

Comment porter plainte ? Pour saisir le tribunal, parmi les procédures de la liste suivante, il y a la possibilité de : Saisie par assignation par l’intermédiaire d’un avocat ou d’un huissier ; Dépôt d’une demande au greffe du tribunal pour les affaires inférieures à 5 000 €. Dépôt d’une candidature conjointe.

Sources :

Laisser un commentaire