Promotions en GMS : impulsion ou impulsion de com ?

Publié le 12 août 2022 sur 21.06 Source : TF1 Infos

Publié le 12 août 2022 sur 21.06.

Les promotions dans les supermarchés se multiplient face à l’inflation.Mais sont-elles vraiment un coup de pouce ou plutôt un coup de com ?

Les promotions dans les supermarchés se multiplient face à l’inflation.

Mais sont-ils vraiment un coup de pouce ou plutôt un coup de pub ?

A la radio, dans votre journal, à la caisse du supermarché… Les supermarchés n’ont jamais autant communiqué sur leurs offres. Blocage des prix d’un côté, coupons d’achat ou remise immédiate de l’autre, une offre attractive est l’assurance de la fidélisation de la clientèle. La marque Lidl l’a bien compris. Chaque mois, elle offre une remise de 5% sur tout le magasin. Et il fonctionne. Les ventes augmentent trois fois plus vite que les concurrents. « Quand on a lancé le boost et qu’on en a communiqué en mai, en un mois on a eu 400 000 nouveaux adhérents », confirme Michel Biero, directeur des achats et du marketing chez Lidl France.

Les promotions attirent les clients. Mais sont-ils toujours intéressants ? Prendre le panneau Leclerc. Elle s’engage à rembourser l’augmentation de prix sous forme de coupons. 234 produits sont concernés. Nous avons rempli notre panier avec quelques-uns d’entre eux. Verdict à la caisse. Sur notre panier de 50,58 euros, le magasin nous a donné 1 centime pour compenser l’inflation. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont été surpris par ces remises dérisoires.

À Lire  Made in Cameroon : publicité dans 4 villes

Comparer les prix au kilo ou au litre

Comparer les prix au kilo ou au litre

Autre magasin, autre promotion. En magasin Intermarché, vous bénéficiez d’une remise de 10% sur 1 800 articles. Mais attention, c’est écrit en très petits caractères, cette offre ne s’applique qu’après la quatrième visite. « Les distributeurs ont l’art de complexifier leur système de promotion. Il existe donc de nombreuses formes de promotions. De temps en temps, des promotions qui dépendent des promotions, qui elles-mêmes dépendent des promotions. Inutile de surstocker et de chasser les promotions juste pour acheter Il faut commencer par acheter ce dont on a besoin », conseille une association de consommateurs.

Les distributeurs ont une stratégie différente pour attirer. Beaucoup d’entre eux vous vendent des produits en lots. Dans la plupart des cas, ces offres sont intéressantes, mais certaines erreurs peuvent parfois se glisser dans les rayons. Dans un supermarché, par exemple, nous sommes tombés sur des tablettes de chocolat, où le lot coûte trois centimes de plus le kilo que si vous l’achetiez à l’unité. Pensez donc toujours à comparer les prix au kilo ou au litre pour vous assurer de faire une bonne affaire.

Léa Tintillier | Reportage TF1 Tiphaine Leproux

Les plus lusTendance à la dernière minute