Quelles plantes pour les couverts au potager, cultures moyennes ou intermédiaires ?

Les cultures intermédiaires ou intercalaires de couverture aident à améliorer la structure du sol, à gérer la fertilisation et à contrôler les mauvaises herbes.

Les cultures de couverture

Les cultures de couverture

Une culture de couverture est une plante ou un mélange de plantes plantées après ou en même temps que la culture principale. Son objectif est de fournir au sol une couverture totale et continue (avec un système racinaire vivant) dans le temps ; par conséquent, la culture de couverture n’est pas récoltée, mais détruite, soit par des températures hivernales négatives, soit mécaniquement au printemps (roulage, paillage) et laissée en place. Par conséquent, les nutriments prélevés dans le sol lui sont restitués.

L’utilisation de cultures de couverture s’inscrit dans la pratique du zéro labour qui vise à conserver les sols.

Avantages des cultures de couverture

Selon la date de plantation, la culture de couverture peut être une culture de couverture ou une culture intercalaire.

Les cultures intermédiaires

Une culture de couverture est une culture de couverture qui pousse entre la récolte d’une culture principale et la plantation de la culture suivante. Cette période, plus ou moins longue, s’appelle l’interculturalité.

Au cours des 50 dernières années, la terminologie faisant référence aux cultures de couverture a évolué, tout comme les bénéfices attendus. On parle d’engrais verts apportant de l’azote et de leur rôle structurant dans le sol, puis de cultures intermédiaires (piège à nitrate de culture intermédiaire) pour lutter contre la contamination des sols par les nitrates, et aujourd’hui on parle de CIMS (cultures intermédiaires multiservices) dont les objectifs ils doivent permettre à l’agriculture d’avoir des effets positifs sur le sol, l’eau et l’air.

À Lire  Sanna Marin, une première ministre moderne qui agace les conservateurs

Les cultures intercalaires

Une culture intercalaire est une culture de couverture semée avec ou pendant la croissance de la culture principale.

Ils peuvent être disposés en rangs individuels (un rang de culture principale, un rang de culture intercalaire) ou en bandes, être temporaires (annuels) ou permanents, et servir d’allées entre rangs de cultures maraîchères ou arboricoles (dans cette configuration, une plante ou un mélange de plantes est utilisé pour améliorer la capacité de charge du sol). Une culture intercalaire doit avoir des besoins complémentaires (donc non identiques) à ceux de la culture principale pour ne pas entrer en concurrence avec cette dernière.

Attention : Ne pas confondre avec les cultures associées, qui sont récoltées et utilisées.

Les plantes de couverture

Les plantes de couverture

En fonction de la situation de chacun (qualité du sol, fertilisation animale, climat, etc.) et des effets recherchés, il convient de bien choisir la ou les plantes de couverture. Le plus souvent, ils sont utilisés en combinaison pour cumuler les avantages.

Exemples de cultures de couverture :

Laisser un commentaire