Quels travaux doivent être effectués lors de la vente d’un bien ?

Home-staging, ménage, petits ou gros travaux : voici quelques conseils sur les aménagements à effectuer avant de mettre en vente un bien immobilier.

Que faire lors de la vente d’un bien ? -iStock-KatarzynaBialasiewicz

Le ménage : une étape indispensable

Dans un marché très concurrentiel, l’immobilier doit plus que jamais se démarquer pour être attractif. L’entretien périodique et certains travaux peuvent optimiser la visibilité du bien sur le marché et limiter le temps de négociation lors des visites. Un nettoyage de base effectué lors de la vente permet au vendeur d’augmenter le pouvoir de projection des acheteurs. Lors d’une visite, la première impression est primordiale. Une maison propre et bien entretenue maximise donc vos chances de succès. Si le nettoyage peut être réalisé directement par le vendeur, des entreprises spécialisées proposent également des services complets, comprenant notamment le nettoyage des moquettes, des surfaces vitrées ou du carrelage ou encore l’entretien paysager.

Le home-staging

Rafraîchir la déco, changer le mobilier et faire des petits travaux ne sont pas des gestes chronophages et efficaces dans le cadre de la vente d’un logement. Ils permettent de dépersonnaliser l’intérieur pour séduire le plus grand nombre d’acheteurs. Une peinture légère et neutre, ainsi que le désordre des lieux, les volumes et l’espace disponible sont mieux appréciés.

À Lire  Investissement immobilier : Matera lance sa plateforme de gestion locative

Ne pas se lancer dans des travaux esthétiques

Même s’il peut être tentant d’entreprendre des travaux « esthétiques », comme installer une nouvelle baignoire ou rénover la table de la cuisine, mieux vaut s’abstenir. Les bougies ne valent pas l’investissement : puisque tous les goûts et toutes les couleurs sont dans la nature, il y a de fortes chances que les nouveaux designs ne plaisent pas aux acheteurs potentiels. Le retour sur investissement est donc loin d’être garanti.

Attention à l’électricité et l’isolation

Le diagnostic de performance énergétique (DPE), obligatoire pour la vente d’un logement, est un fait que les candidats acquéreurs doivent prendre en compte. Afin de ne pas faire baisser le prix de vente de leur logement, les vendeurs peuvent également envisager d’installer de l’électricité standard ou du double vitrage. Si ces travaux paraissent inutiles au moment de la vente, ils rassurent cependant l’acquéreur sur les performances énergétiques du logement, et augmentent l’attractivité du bien. Les rénovations du système électrique doivent être vérifiées au moyen d’un certificat de conformité électrique. Cette dernière est assurée par un organisme agréé et est nécessaire dans le cadre de la vente immobilière. Pour tout ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique (même changement de chauffage, isolation ou ventilation), les vendeurs peuvent bénéficier de la subvention gouvernementale « MaPrimeRénov’ » sous certaines conditions.