Régime inversé : manger plus pour maigrir, est-ce possible ?

Manger plus sans grossir ? C’est exactement ce que promet le régime inversé. Zoom sur cette méthode alléchante.

Votre poids stagne malgré tous les efforts du monde ? Vous voulez éviter l’effet yo-yo après un régime strict ? Avez-vous tout essayé pour perdre du poids ? Si vous êtes dans l’une de ces situations, le régime inversé peut vous permettre d’obtenir les résultats souhaités. Qu’est-ce que c’est ? Comment le configurer ? Quelles contre-indications ? Éléments de réponse.

C’est quoi la reverse diet ? 

Le régime inversé, également appelé régime inversé, est une méthode d’alimentation qui consiste à augmenter progressivement l’apport énergétique quotidien afin de reprendre une alimentation normale. Il est bien connu des athlètes qui participent à des compétitions de coupe et est également utilisé par les personnes souffrant de troubles alimentaires ainsi que par les personnes suivant des régimes hypocaloriques très stricts. Le régime inversé est souvent décrit comme « régime après régime ». L’idée? Réparer le métabolisme naturel du corps après une période de restriction. Plus concrètement, le régime inversé consiste à ingérer plus de calories tout en limitant la prise de graisse. L’objectif est d’atteindre votre besoin journalier normal (Dépense Energétique Journalière ou DEE) après le régime. Si ce régime peut très bien se pratiquer sans sport, avoir un programme de musculation ou de fitness à côté est utile pour booster encore plus le métabolisme.

La première étape du régime inversé consiste à connaître votre consommation actuelle de calories. Il faudra également calculer son besoin calorique journalier normal en fonction de l’âge, du poids, du sexe, de la taille et de l’activité physique. Ensuite, il est important de définir le rythme de l’augmentation des calories. Rien ne sert d’aller trop vite, on augmente doucement pour ne pas brusquer le métabolisme. Il est recommandé de travailler par paliers entre 100 et 250 calories. Mais pas question d’augmenter son apport en mauvaises graisses ! L’apport total doit être réparti entre les protéines, les glucides et les lipides. Pour un suivi précis, vous pouvez télécharger des applications qui permettent de compter les calories de chaque aliment consommé. L’étape suivante consiste à savoir quand augmenter à nouveau les calories. Lorsque le poids est stable pendant environ 10 jours, il est temps de passer au niveau suivant jusqu’à ce que vous atteigniez votre DED.

Quand arrêter la reverse diet ? 

Le régime inversé se termine une fois que l’objectif calorique quotidien normal est atteint. L’essentiel est de se sentir en bonne santé et plein d’énergie. Mais attention, cela peut prendre plusieurs semaines voire des mois selon le point de départ. L’étape la plus importante est alors de stabiliser son poids et surtout de le maintenir.

À Lire  Protéines et musculation : rôle, lors de la prise, dangereux ?

Quelles sont les contre-indications ? 

D’après les témoignages, c’est un régime hyper efficace ! En revanche, il faut savoir qu’à ce jour aucune étude scientifique ne prouve ses bienfaits sur la santé. Son caractère sain dépend de l’alimentation de chacun. Comme pour tous les autres régimes, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé avant de commencer. Lui seul peut savoir si votre hygiène de vie et vos éventuels problèmes de santé sont compatibles avec le régime inversé. Un autre point négatif est le suivi des calories. Elle nécessite un suivi précis des apports caloriques sur le long terme, ce qui peut conduire à un rapport obsessionnel à la nourriture. N’oublions pas que manger doit rester un plaisir.