Rentrée scolaire : quelle activité parascolaire choisir pour votre enfant ?

A la rentrée, c’est aussi le moment de choisir quelle activité parascolaire votre enfant va pratiquer tout au long de l’année. Pour choisir, voici nos conseils !

Qui dit rentrée, dit aussi nouvelle activité périscolaire. Pratiquer une activité parascolaire dans l’enfance peut être un facteur déterminant pour un bon développement physique et mental. Qu’il s’agisse d’une discipline sportive ou culturelle, ces activités se déroulent en dehors des heures scolaires et sont très nombreuses. Votre enfant pourra alors jouer au foot, chanter, faire de la gymnastique, de la peinture ou encore de la capoeira. Une chose est sûre, il y en a pour tous les goûts !

Grâce à la multitude de formes, ce passe-temps offre de nombreux avantages tant pour les jeunes enfants que pour les plus grands dans leur éducation. Selon les experts, les activités parascolaires affectent leur apprentissage et leur développement social. Ils aident également les enfants à surmonter divers obstacles et à gagner en confiance. Mais comment choisir l’activité idéale pour votre bambin ? On vous explique tout.

Comment bien choisir l’activité extrascolaire de son enfant ?

Comment bien choisir l’activité extrascolaire de son enfant ?

Lorsque vient le temps de choisir une ou plusieurs activités parascolaires pour votre enfant, il est important de ne pas imposer une discipline qui ne lui convient pas et dans laquelle son développement sera moindre, voici quelques conseils pour bien choisir.

La première étape consiste à écouter votre enfant. Il est essentiel qu’il découvre par lui-même, il faut ensuite lui présenter les différentes options qui s’offrent à lui. Chaque année, à la fin des vacances d’été, de nombreuses villes organisent des foires, au cours desquelles sont présentées d’éventuelles activités sportives et culturelles. L’occasion idéale pour votre bambin de découvrir de nouvelles disciplines en dehors de l’école (contactez votre mairie). Et même si au final le choix de votre enfant est loin de ce que vous auriez choisi, peu importe, le principal est d’écouter ses souhaits.

– Vous pouvez aider votre enfant dans son choix en ciblant les cours à sa personnalité, personne ne le connaît mieux que vous. Par exemple, si votre tout-petit se met facilement en colère, initiez-le aux arts martiaux. C’est le sport parfait pour l’aider à se contrôler. S’il est de nature rapide, curieux et joueur, un sport d’équilibre lui permettra de se dépenser en se canalisant, comme la gymnastique ou l’escalade. Si vous êtes parent d’un enfant très sociable, optez pour les sports collectifs comme le rugby, le football ou le handball, vous pouvez même vous tourner vers l’art avec la musique ou le théâtre. A l’inverse, s’il est un peu timide, les beaux-arts seront pour lui l’occasion de s’exprimer différemment.

À Lire  Yoga : commencer seul et à la maison, bonne ou mauvaise idée ?

– Quelle que soit l’activité parascolaire que vous choisissez, ce n’est pas grave si le premier choix ne vous convient pas. Pour vous guider, de nombreux clubs proposent aux enfants de découvrir les activités grâce à des cours d’essai gratuits avant l’inscription définitive. En intégrant une équipe de football, un club de théâtre ou encore un club d’escrime pour quelques séances, l’enfant est socialisé à un nouvel environnement. Ainsi votre enfant pourra voir s’il se sent bien (activité périscolaire en elle-même, compréhension tant pour les autres enfants que pour le moniteur) et vous aussi (prix, propreté des chambres, temps de trajet par rapport à votre domicile, avec l’équipe accompagnatrice)…

Rappelez-vous qu’il est important que l’enfant se sente soutenu par sa famille. Même s’il ne le dit pas tout de suite, un enfant se sent encouragé et apprécié lorsqu’il voit ses parents à l’écart ou qu’on lui pose des questions sur ses activités parascolaires pendant le déjeuner. Ce soutien que vous lui apporterez l’aidera à avancer, à grandir, à persévérer et à s’épanouir. Alors montrez-lui le plus tôt possible que vous êtes avec lui par la présence comme par la pensée et que vous êtes attentif à ce qu’il fait.

Lisez aussi: 25 activités parascolaires les moins chères pour les enfants

5 raisons pour lesquelles la pratique d’une activité extra-scolaire est importante chez l’enfant ?

5 raisons pour lesquelles la pratique d’une activité extra-scolaire est importante chez l’enfant ?

1. Entraînez-vous, canalisez-vous et exprimez-vous :

On le sait, les enfants débordent d’énergie et quels que soient leurs goûts, la pratique d’activités parascolaires (sportives, artistiques ou zen) les aide à se canaliser, à se dépenser ou à s’exprimer. L’exercice est un excellent moyen pour les enfants et les autres membres de la famille de développer leurs capacités physiques, de mieux connaître leur corps et de réduire le risque d’obésité. Le théâtre, la musique ou même le dessin peuvent permettre à un enfant timide de s’exprimer. Le yoga ou toute autre activité zen est un bon moyen de canaliser l’énergie des enfants ou d’évacuer les fardeaux, familiaux ou scolaires, qui pèsent parfois très lourd sur les plus jeunes.

À Lire  Cancer de la peau : comment aborder l'été sereinement ? Conseils aux patients

2. Développer de nombreuses compétences :

Quelles que soient les activités extrascolaires pratiquées par votre enfant, il apprend progressivement à coordonner ses mouvements, développe son agilité, sa précision mais aussi sa concentration. L’enfant construit ainsi son corps et son cerveau en rythme, un développement psychomoteur qui lui permet de grandir et de s’épanouir au-delà du primaire, du collège voire du secondaire. De plus, les activités parascolaires sont un excellent moyen de développer la créativité et l’imagination d’un enfant, quel que soit son âge. Sa passion et son autonomie lui permettent de s’exprimer facilement et de prendre des initiatives. Par exemple, dans certaines villes, vous pouvez proposer à votre enfant de suivre ses cours de sport ou d’art dans une autre langue, comme l’anglais ou l’espagnol, une fois qu’il a atteint l’âge requis. Apprendre l’anglais peut être un réel avantage dans son éducation et sa vie future !

3. Soyez un joueur d’équipe :

Lorsqu’un enfant pratique un sport collectif, comme le football, le rugby ou encore la natation synchronisée, il devient membre d’une équipe. Il est alors entouré d’enfants qui lui ressemblent et avec lesquels il devra travailler afin de réussir en développant l’esprit d’équipe. Outre les bienfaits physiques, les sports collectifs sont une excellente école. Ils favorisent le développement de l’estime de soi, de la confiance en soi et s’assurent que les enfants sont acceptés par leurs pairs en trouvant leur place au sein d’un groupe. Ces activités parascolaires sont importantes pour les enfants, certains d’entre eux les utilisent même pour rivaliser entre eux. De manière générale, les enfants qui font du sport sont plus sociables, s’intègrent et s’adaptent plus facilement à leur environnement.

Laisser un commentaire