Saint-Malo : A Rocabey, le tabac pressé a trouvé un nouveau…

Après quatre jours de déménagement, le tabac presse de Rocabey s’est installé dans l’ancien établissement de nuit La Boîte à musique, au 6 boulevard Villebois Mareuil, à Saint-Malo.

Le tabac presse de Rocabey, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), a entamé ce lundi 23 janvier 2023 un nouveau chapitre de son histoire en s’installant au 6 boulevard Villebois Mareuil, entre la CIC-banque et l’assureur AXA. .

Un déménagement inévitable pour ce commerce après l’arrêt d’exploitation de l’ancien site (5 boulevard de la République) qui dépendait d’un Droit d’Occupation Temporaire (AOT) que la Ville de Saint-Malo n’a pas souhaité renouveler.

Celui qui s’appelait autrefois « le Kiosque », aura bientôt un nouveau nom sur sa façade : « Point plus le Rocabey ».

Une surface de vente doublée

C’est avec un grand sourire qu’Émilienne Noël, la gérante des lieux avec son mari Pierre, a accueilli de nombreux clients le jour de l’ouverture. Ces derniers étaient très curieux de voir l’état des nouveaux lieux qui ont été entièrement rénovés pour tourner la page de ce qui était autrefois une ancienne boîte de nuit.

Nous avons quasiment doublé la surface de vente, passant de 80 à 150 m², sans oublier l’entrepôt à l’arrière. Je suis content car nous pouvons faire une bien meilleure utilisation des produits que nous avons déjà vendus par le passé, notamment dans le domaine de la papeterie, qui n’était pas très visible dans l’ancien espace restreint.

Tabac, presse, jeux, papeterie…

Globalement, la presse tabac a maintenu l’essentiel de son activité, à savoir : le tabac (chicha, e-cigarette, CBD, cave à cigares), la presse (presse locale/régionale/nationale, revues et magazines divers), la Française des jeux (Lotto, UGP). et probablement Amigo dans quelques mois) et papeterie. Pour plus de convivialité, une machine à café a également été installée (payante).

À Lire  L'huile de CBD : un remède efficace contre le stress au travail

Quid de l’ancien local ?  

A peine installées dans cette salle, Émilienne et son équipe de salariés ont eu droit à la même question redondante : « Qu’adviendra-t-il de l’ancienne salle ? » « .

« Tout le monde me pose la question, mais je n’en sais pas plus, car cela dépend des mairies », répond Émilienne. « Et voilà que j’ai tourné la page pour passer à autre chose. Nul doute que, du fait de sa proximité directe avec le boulevard de la République, Émilienne gardera un œil nostalgique sur l’ancien site, qu’elle a pourtant exploité pendant une bonne quinzaine d’années.

Cet article vous a-t-il été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Pays Malouin dans l’espace Mes Actualités. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.