SCPI : Opportunités pour l’Europe

Environ 33 % des investissements de la SCPI ont été réalisés hors de France. (©)

Face aux turbulences pesant sur le secteur immobilier hexagonal, cette forme d’investissement à l’étranger permet d’optimiser la rentabilité.

Ces dernières années, environ un tiers des investissements de la SCPI ont été réalisés hors de France.

Cette tendance se confirme : selon l’ASPIM (Association française des sociétés foncières), elle vise 33 % des investissements en SCPI au premier semestre 2022. La priorité est donnée à la zone euro (Allemagne, Europe du Nord, Pays-Bas, Irlande, Espagne, Italie, Belgique) et au Royaume-Uni.

Investissements dans des marchés prospères

En s’ouvrant sur de nouveaux territoires, les SCPI multiplient les opportunités de développement. Ainsi, au deuxième trimestre 2022, dans un contexte plutôt morose qui a fait patienter les investisseurs, plusieurs marchés de bureaux se sont distingués par leur résilience : en Espagne, en Europe centrale et orientale, notamment en Pologne selon les dernières données de Capital Markets Snapshots EMEA Research Colliers sur le marché européen de l’investissement.

Généralement implantés dans les grandes métropoles européennes, les actifs de SCPI sont diversifiés : immeubles de bureaux, locaux commerciaux, hôtels, entrepôts ou encore logements.

Certaines SCPI sont spécialisées sur un pays, comme la SCPI Eurovalys, gérée par Advenis REIM et investissant principalement en Allemagne, avec des actifs de bureaux répartis entre Berlin, Munich, Francfort, Cologne, Hambourg et Düsseldorf.

D’autres comme la SCPI PF Hospitalité

À Lire  Les FCPR immobiliers : la classe d'actifs qui échappe à l'impôt