Sète : une semaine de rencontres inter-coopératives au Domaine du Lazaret, c’est Bigre !

Les sociétaires d’une dizaine de coopératives sont venus de toute la France – même des pays limitrophes – pour participer à une semaine de rencontres dans le cadre unique de cette île unique.

Après deux ans d’absence forcée, Bigre ! revient au Domaine du Lazaret pour une semaine immersive se terminant le vendredi 26 août. Environ 300 participants ont été conviés, pendant cinq jours, à 104 ateliers et rencontres, animés par 92 animateurs. L’objectif de l’événement est de « dépasser, par la coopération, l’alternative classique entre travail salarié subalterne et travail indépendant précaire », selon Oxalis, Coopaname et Smart (coopératives fondatrices), par l’échange de connaissances et le développement d’une réseau.

Bigre! Un programme intense

Bigre! Un programme intense

De 7h à minuit, les activités proposées se déroulent dans différents espaces. Le fil conducteur de cette édition est le dialogue social coopératif, voire l’Europe ou les transitions au prisme des coopératives. Les rencontres sont l’occasion de se former sur certains thèmes, comme la sensibilisation aux discriminations et à l’inclusion des personnes, dans le but d’interroger les pratiques et de créer une veille collective sur ces aspects.

Des moments d’échange et de confrontation des pratiques, essence de l’événement, sont organisés autour de thématiques telles que la transition écologique et solidaire ou la gestion des clientèles associatives. Pour compléter, des moments de détente sont organisés. Les soirées festives alternent notamment avec le yoga matinal sur la plage.

Coop et actif

Coop et actif

« C’est un endroit super enrichissant pour des gens comme nous », explique Samir Saidani de Babel Coop, « car cela nous permet de rencontrer nos pairs, de travailler ensemble, d’apprendre des pratiques de chacun et de faire grandir la coopérative ensemble. » Votre atelier porte sur la démocratie coopérative.

À Lire  A 75 ans, il sautera d'un rocher haut de 16 mètres pour rendre hommage à "l'abbé volant" à Saint-Cyr

Bon sang! il est également disponible à la radio, renforcé par le passage de la pandémie, depuis sa création en 2019. Témoignages, réflexions et récits de « Bigristes » alternent avec trois soirées thématiques, en commençant par l’actualité de la recherche par et pour les coopératives. La deuxième nuit est consacrée au dialogue social coopératif dans les conseils d’analyse économique (CAE) et aux derniers enjeux de l’innovation démocratique. Les podcasts sont ensuite publiés sur votre site Web.

L’Europe invitée aux rencontres

L'Europe invitée aux rencontres

Pour la première fois depuis sa création, Bigre ! offrir une ouverture internationale vers les pays voisins. Parmi les treize coopératives présentes, l’anglais harmonise la communication entre les participants de Suède, d’Espagne ou d’Italie. Un partenariat établi avec la Confédération Européenne des Coopératives de l’Industrie et des Services (CECOP), qui donne lieu à trois événements, dans un champ d’action plus large. Avec la numérisation des coopératives en Europe, des problèmes d’apprentissage collectif et de travail non déclaré sont apparus.

Deux personnes de confiance ont été nommées cette année (une pour les précédentes). Offrant dans un premier temps un espace de parole totalement confidentiel, ils peuvent servir de relais si nécessaire, voire rediriger vers d’autres structures. « Leur présence est réconfortante, malgré le peu de sollicitations », explique Marie Lesage, responsable événementiel, Copaname en Île-de-France

Promotion locale

Promotion locale

Une fresque participative de la renaissance écologique accompagnait l’événement, pour questionner et appréhender le champ des possibles de la transformation du territoire, dans une démarche de pérennisation et d’approche par l’intelligence collective. Brainstorming de sens dans un espace comme Sète. Dans tous les domaines, ces rassemblements ont une saveur « décemment » locale au Lazaret, avec en toile de fond le buffet sétois et les musées locaux.

À Lire  Restez cool pour être un géant du gymnase

Laisser un commentaire