Soldes 2022 : voici 6 arnaques en supermarché dénoncées par 60 millions de consommateurs

La chasse aux bonnes affaires est lancée ! Eh oui, les soldes d’hiver 2022 ont commencé et les Français semblent décidés à en profiter. La bonne nouvelle : les promotions donnent aussi le ton dans les supermarchés ! Mais est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Pour le savoir exactement, le magazine 60 Millions de consommateurs a mené une enquête présentée dans son numéro de janvier. Pour ce faire, les prix de 63 produits dans six supermarchés différents (Carrefour, Lidl, E. Leclerc, Intermarché, Auchan et U Express) ont été examinés. Et ça : avant, pendant et après la période promotionnelle…

Le magazine rapporte que la plupart des articles promotionnels ont en fait été payés avec la remise annoncée à la caisse. Pourtant, quelques pratiques douteuses bien ficelée ont été repérées… Les voici !

Supermarchés : 6 pratiques douteuses dont il faut se méfier pendant les soldes

Supermarchés : 6 pratiques douteuses dont il faut se méfier pendant les soldes

Changements de prix incohérents

Un grand classique ! Les prix de référence barrés ne correspondent pas toujours aux prix pratiqués avant la promotion ! Cette pratique peut induire l’acheteur en erreur en donnant l’illusion d’une remise plus importante.

Produits inexistants hors promotion

Pourtant, selon 60 millions de consommateurs, il n’est pas rare qu’un produit n’arrive en magasin que pendant la promotion ! Une pratique probablement courante chez Carrefour, U Express et E. Leclerc.

Offres introuvables en rayon

Certains consommateurs peuvent choisir de se rendre en magasin pour une promotion qu’ils ne trouveront finalement pas (ou plus) dans les rayons. Si ce phénomène se produit dès le premier jour d’action, alors on peut parler d’une pratique trompeuse !

À Lire  Soldes d'été 2022 sans bonne surprise

Des périodes de promotion floues

Des périodes de promotion floues

Il arrive que la promo démarre avant la date officiellement annoncée, ce qui augmente les risques de rupture de stock ! La date de fin n’est pas toujours respectée non plus. Le magazine explique : « Les dates données dans le catalogue ne sont pour certains qu’indicatives […] le prix réduit peut parfois être considéré comme un prix normal ».

Produits plus chers après la promotion

Dans certains magasins comme E. Leclerc, U Express et parfois Lidl, les produits peuvent être revendus plus cher après la promotion qu’avant. C’est le cas de 11% des références examinées par le magazine !

Références mises en avant mais sans publicité

Les campagnes publicitaires sont parfois trompeuses ! En fait, ils peuvent mettre en évidence des produits qui ne sont pas réellement à vendre. Dans ce cas, l’acheteur peut penser à faire une affaire alors qu’aucune remise n’est appliquée.

Pour le dossier complet de 60 millions de consommateurs, voir le numéro de janvier 2022