Surfin’Bitcoin Day 1 : faits saillants sur Ledger !

Hier matin a débuté la troisième édition de Surfin’Bitcoin, la plus grande conférence dédiée à la blockchain Bitcoin (BTC) en Europe. Cointribune est allé livrer des scoops inédits des entreprises de l’écosystème. Et devine quoi? Ledger nous en a montré toutes les couleurs !

Ledger annonce de grands changements

Ledger annonce de grands changements

Interviewés par Raphaël Bloch, journaliste et co-fondateur de La Grosse Baleine, Pascal Gauthier et Charles Guillemet, respectivement CEO et CTO de Ledger, se confient sur quelques évolutions en cours et à venir chez le fabricant français de crypto wallets.

Dans un premier temps, Pascal Gauthier a fait valoir que le premier semestre a été satisfaisant pour Ledger, qui avait enregistré une croissance de 15 %. Ainsi, il a rappelé que bien que le marché baissier ait ralenti l’industrie dans son ensemble, les entreprises du secteur devraient y voir une opportunité de reconstruire et de développer de nouveaux produits.

Plus tard, le représentant de Ledger a également annoncé la prise en charge de StakinSat. Par conséquent, les utilisateurs de portefeuilles cryptographiques pourront désormais créer un plan d’épargne en bitcoins via Ledger Live de manière simple et sécurisée. De plus, ils ont également la possibilité d’acheter automatiquement des bitcoins sur cette plateforme.

Quelques évolutions techniques

Quelques évolutions techniques

Plus tard, Charles Guillemet a abordé l’aspect technique du développement. Pour lui, la récente censure de Tornado Cash a renforcé l’idée que la décentralisation reste la meilleure protection. C’est pourquoi Ledger travaille sur différents outils pour permettre à ses clients d’être plus résilients.

À Lire  Crypto-portrait : Elizabeth Stark, l'activiste qui veut démocratiser le Bitcoin

A cette époque, la société a ajouté la fonctionnalité Miniscrypt sur le Ledger Nano pour favoriser la gestion décentralisée du bitcoin. De plus, il travaille actuellement sur l’intégration du navigateur décentralisé TOR dans le Live Ledger. L’objectif est d’anonymiser les communications afin qu’elles résistent à la censure.

De plus, la société prévoit d’ajouter très prochainement une nouvelle fonctionnalité qui permettra aux validateurs d’exécuter leurs nœuds à partir de Ledger Live. L’interface devrait également accueillir une gamme d’outils pour les développeurs. L’objectif est qu’ils puissent programmer ici des applications décentralisées (DApps) et créer leur propre crypto. De plus, le Live Ledger intégrera également un explorateur DApps et une compatibilité avec la machine virtuelle Ethereum (EVM). On s’attend également à ce qu’il soit bientôt possible de mettre en œuvre des DApps dans le Ledger.

La sécurité est un enjeu majeur chez Ledger

La sécurité est un enjeu majeur chez Ledger

Dans l’écosystème crypto, comme dans toutes les sphères technologiques d’ailleurs, la cybercriminalité est en hausse. Pour réduire son exposition, Ledger s’efforce de limiter au maximum la collecte de données. Plus intéressant, Donjon, une équipe de hackers expérimentés, travaille en interne chez le constructeur avec pour mission principale de hacker les produits de l’entreprise. L’objectif est de détecter leurs défauts et de les corriger avant de les mettre sur le marché.

Tout au long de leurs discours, les représentants des entreprises ont réaffirmé leur vision : faire des portefeuilles rigides Ledger les portefeuilles de demain. Le plus grand défi est de s’assurer que les personnes moins familières avec la technologie puissent l’utiliser sans difficulté.

À Lire  Crash crypto : Three Arrows Capital officiellement en liquidation

Obtenez un tour d’horizon de l’actualité dans le monde des crypto-monnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidien et hebdomadaire afin de ne manquer aucun élément essentiel de Cointribune !

Je suis venu bloquer par curiosité et m’y tenir par passion. J’ai été bluffé par les possibilités qu’il offre à travers ses différents cas d’utilisation. Avec mon stylo, j’espère aider à démocratiser cette technologie et montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

Laisser un commentaire