Surfin’Bitcoin, la conférence montante

Retour sur la conférence Surfin’Bitcoin 2022 à Biarritz. Il y en avait pour tous les goûts avec quatre thématiques principales : Géopolitique et Economie, Mines et Energie, Finance et Régulation, Technologie et Outils. Voici un récapitulatif pour vous orienter vers les meilleurs replays à venir sur la chaîne YouTube de l’événement.

Géopolitique et économie

Géopolitique et économie

Ce thème a beaucoup de succès. En particulier, nous vous recommandons de revoir la conférence d’Alexander Stachchenko, qui considère le Bitcoin comme la prochaine monnaie de réserve internationale par excellence. Titre : « Bitcoin, nouveau grand problème géopolitique et économique ».

Une question plus que jamais d’actualité compte tenu du gel des 300 milliards de dollars et 300 milliards d’euros de réserves de change russes. Sans compter que la Chine et l’Arabie Saoudite veulent commercer en yuans plutôt qu’en dollars, parmi d’autres pays géopolitiquement clés (Iran, Égypte, Turquie, etc.).

[Une interview d’Alexandre Stachchenko par Cointribune sera bientôt disponible sur notre chaîne youtube.]

Le débat entre keynésiens et autrichiens a également mobilisé les foules. Titre de la conférence : « Les deux visions économiques opposées – Ecole Autrichienne VS Keynésianisme ». Les amateurs de théorie économique trouveront son compte avec le très populaire Yorick de Monbynes dans le four et au moulin tout au long de la conférence :

Si vous pensez que l’inflation s’explique davantage par la disponibilité de l’énergie et des matières premières, allez plutôt voir le débat intitulé : « CE QUI S’EST PASSE EN 1971 ». Bien à vous, il a défendu que la hausse des prix est avant tout une question de raréfaction de l’énergie, même s’il est vrai que les Etats s’endettent trop…

Ne manquez pas le panel auquel Phillipe Herlin et Yves Choueifaty ont notamment participé sur la CBDC (Central Bank Digital Currency). La CBDC est un outil de rationnement et de censure digne des pires dystopies qui ne verra très probablement jamais le jour. Titre : « Les monnaies numériques des banques centrales, risque ou opportunité ».

Technologie et Outils

Technologie et Outils

Cette deuxième partie a également fait des émules par des personnes férues de technologie. Julien Guitton nous a rappelé l’urgence de faire preuve d’hygiène numérique (« désinstallation des produits Microsoft… »…). Titre de la conférence : « Cypherpunk : vie privée et hygiène numérique ».

Le PDG de Condensat a suivi les traces de Timothy May (« The Crypto Anarchist Manifesto »), Eric Hughes (« A Cypherpunk’s Manifesto ») et John Perry Barlow avec sa déclaration d’indépendance vis-à-vis du cyberespace. Son éloge de la toxicité des bitcoiners vaut le détour.

Des programmeurs d’élite ont fait le déplacement, dont Thaddeous Dryja, co-fondateur du Lightning Network, la deuxième couche qui a contribué à mettre fin à la grande guerre des blocs en augmentant radicalement le débit des transactions du réseau bitcoin. En anglais.

À Lire  Le régulateur coréen prend des mesures contre 16 échanges étrangers de crypto-monnaie Bitcoin Settlement News

Mais c’est toujours Maxim Orlovsky qui a introduit le RVB. Ce système permet de créer des contrats intelligents en utilisant le Lightning Network. En d’autres termes, nous n’avons plus besoin d’Ethereum. Titre de la conférence : « La technologie LNP/BP : pourquoi et comment elle va redéfinir #DeFi en #BiFi ».

« Imaginez un monde où des protocoles décentralisés peuvent être créés sans générer de nouveaux jetons, où les contrats intelligents sont privés, avec un débit de transaction élevé, le tout soutenu par le bitcoin. Là où les protocoles financiers décentralisés résistent à la censure et n’ont pas de problèmes de gouvernance comme dans le monde Ethereum… […] »

D’autres conférences valent également le détour, comme « Web 1,2,3…5 WTF », avec John Carvalho, ou « Ce qui différencie le Bitcoin de toutes les autres cryptomonnaies », avec Gilles Cadignan et Kévin Loaec.

Cela dit, ces conférences sont plutôt réservées à un public averti compte tenu du haut niveau de technicité.

Mining et Énergie

Mining et Énergie

Il faudra jeter un œil à l’exposition personnelle de Sébastien Gouspillou, le pionnier français du minage de BTC. Ses anecdotes et sa voix cassée ont animé la conférence. On retiendra de son discours que les Américains ont certainement commis une erreur en s’installant au Texas. En effet, le mix énergétique y est composé à plus de 30 % de gaz. Des mineurs comme Riot rivalisent également avec la population pour le jus…

[Une courte interview de Sébastien Gouspillou par Cointribune sera bientôt disponible sur notre chaîne youtube.]

La conférence de Michel Khazzaka, PDG de ValueChain, a fait grand bruit. On y apprend que le bitcoin consomme 80 TWh par an (contre les 130 TWh proposés par Digiconomics), contre les plus de 2 000 TWh du système de paiement traditionnel. C’est 27 fois plus.

« Une transaction BTC consomme autant d’énergie qu’une transaction du système bancaire », a-t-il déclaré. Nom de la conférence : « L’efficacité énergétique des bitcoins par rapport aux paiements traditionnels. »

Ne manquez pas le débat « PoW, PoS, la guerre des algorithmes de consensus », avec les shitcoiners Abdelhamid Bakhta (ETH) et Mr. TK mining contre les maxis Gilles Cadignan et Fanis Michalakis.

On rappellera qu’en PoS, il est impossible d’acheter des ETH à un groupe d’acteurs devenu dominant si vous ne souhaitez pas les revendre. Mais vous pouvez toujours acheter plus de machines minières si un groupe de mineurs devient autoritaire et hostile. Sans oublier que vous avez également des nœuds qui se sont avérés redoutables pendant la guerre du Grand Bloc…

L’argument selon lequel la tendance est à la centralisation de l’exploitation minière à travers d’immenses domaines miniers a été démoli par Fanis Michalakis. Pour ces derniers, la recherche d’une énergie bon marché finira inévitablement par casser la production dans toutes les régions du monde, là où il y a un surplus d’énergie renouvelable.

À Lire  Les Philippines cesseront d'accepter les demandes de licence de chiffrement pendant 3 ans, déclare le régulateur BlockBlog

D’autres conférences (cette fois en anglais) que vous pouvez facilement regarder : « The ESG case for Bitcoin », « How bitcoin mining can transform the energy industry » et, surtout, Stratum V2, qui est un logiciel qui permet aux mineurs de le faire eux-mêmes eux-mêmes. leurs blocs pour empêcher les pools miniers de censurer certaines transactions.

Finance et régulation

Finance et régulation

Les conférences les moins sexy traitaient de la régulation du bitcoin, sujet tabou chez les maximalistes qui affluaient sur la côte basque.

La conférence « Trading Trap and the 1000% Fantasy » intéressera sûrement ceux qui commettent l’erreur de croire que le trading est différent des paris sportifs. Le panel était principalement composé d’Owen Simonin (Hasher) qui a partagé les leçons de son expérience sur Terra-Luna…

La conférence « Démystification : bitcoin, blanchiment d’argent et réglementation (MiCa) » est idéale si vous souhaitez vous informer sur les bâtons que l’UE veut mettre dans les rouages ​​du bitcoin.

Par exemple, l’obligation des bourses de ne pas accepter les BTC suspectés de provenir de transactions illicites. C’est comme si les banques se mettaient à rejeter les billets avec des traces de cocaïne dessus…

Sans parler des tentatives secrètes pour empêcher les bourses de permettre à leurs clients de retirer leur BTC dans leur propre portefeuille…

En plus de toutes ces conférences et panels, de nombreux « ateliers » techniques seront bientôt mis en ligne. En attendant, retrouvez leurs titres sur le site surfin’Bitcoin ICI. Et le reste du programme ICI.

La conférence Surfin’Bitcoin 2022 à Biarritz s’est rapprochée de la position de son homologue du printemps, la conférence Bitcoin à Miami. Un grand merci à Jonathan Herscovici, son pote Josselin Tonnelier et toute leur équipe.

Retrouvez les conférences en anglais :

ICI la rediffusion de l’après-midi de Géopolitique et Economie

ICI la rediffusion de la matinée Finance et Régulation

ICI la rediffusion de l’après-midi de Technologie et Outils

ICI la rediffusion de la matinée Mines et énergie

Les rediffusions de la conférence en français ne devraient pas tarder.

Cette édition de Surfin-Bitcoin 2022 a été un succès complet. Du beau temps, des participants de qualité et une ambiance fun sur la magnifique terrasse surplombant la grande plage. Quelle joie de laisser votre avatar anonyme pour trinquer avec votre famille. Nous avons déjà hâte à l’année prochaine !

Recevez un résumé des nouveautés dans le monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de ce que vous ne pouvez pas manquer de Cointribune !

Reportage journaliste sur la révolution Bitcoin. Mes articles traitent du bitcoin à travers des prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

Laisser un commentaire