Témoignages : Belge suit les promotions « 50 euros d’économies par mois, c’est un must ! »

Les Belges font face à un trou dans le portefeuille. Alors sur le chemin de la course, le prix rouge est intéressant. S’il est possible de faire des affaires, méfiez-vous des arnaques.

Sur la balançoire, les bras tendus, il tenait deux paquets de déodorant aussi fort qu’il le pouvait. « Vous avez vu cette étiquette rouge ? Ça veut dire qu’il y a une remise. Sans la remise, je suis passée. Sinon on ne pourra pas s’en sortir », confie Pulchérie, la mère de famille. Chaque mois, grâce au suivi des démarques, il économise 50 euros par mois. « C’est une petite somme. Mais c’est ce que je peux investir ailleurs », s’est-il satisfait.

Au rayon frais, entre les courgettes et les concombres, Brigitte se penche sur la barquette de carottes, attrape le paquet, analyse le paquet avant de le reposer. « Le pouvoir d’achat est en baisse. Les prix sont en hausse mais nos salaires n’augmentent pas proportionnellement. Si vous regardez les fruits et légumes, la farine et l’eau… tout a augmenté. Pour mon panier moyen, je paie 20 % de plus que quelques-uns. il y a des mois! »

 » Sans les promos, ce serait dur ! « 

" Sans les promos, ce serait dur ! "

« Regardez ici! » Gloria a appelé, pointant vers l’étagère vide de corn flakes, occupée avec trois boîtes arrachées à l’étagère de la porte d’entrée, Gloria ravie de cette affaire. « Sans cette action, ce serait très difficile pour moi. J’ai des enfants, ça permet de leur offrir quelque chose qu’ils aiment ».

À Lire  Augmentation de prix : les fournitures scolaires peuvent être augmentées jusqu'à 20 %

Inflation approchant les 10%, réductions à gogo… « Il ne faut pas être naïf. Des réductions sont faites, mais le prix de base est parfois identique à celui d’avant la promo. Je garde toutes les recettes pour comparaison. C’est la conclusion que j’en tire . Alors parfois on a l’impression d’être dupe. La réduction s’est faite à un prix de base plus élevé. Mais elle a été prise », philosophe Pulchérie.

25% de rabais à l’achat de 3 pizzas. Acheté une bouteille de savon… Voici un pot de savon offert. Vin… Embarquez trois bouteilles à bord et bénéficiez d’une remise de 15 %. Achetez-en six pour réduire votre facture de 20 %. « On va acheter des biscuits. C’est la rentrée et il nous faut quatre heures. Peut-être payer moins aujourd’hui mais avoir plus. Ensuite, c’est amusant pour les enfants… », observe Wadiei qui zigzague d’étagère en étagère derrière le caddie de la poupée Leo 12+12.

80% des Belges ont changé leurs habitudes

80% des Belges ont changé leurs habitudes

Aujourd’hui, près de 80% des Belges ont modifié leurs habitudes de consommation pour faire face à la hausse des prix. Mais dans les étals, si la grande guerre des prix rouge est allumée, ils évitent consciencieusement les besoins de base. « Nous essayons de nous positionner également sur cet article. Mais pour beaucoup de ces produits il existe déjà une option qui a un prix particulièrement bas. En dessous, ce n’est pas possible. C’est la raison pour laquelle la promotion est moins présente dans ce secteur. « , confie Jean-Christophe Burlet, directeur commercial chez Colruyt.

Pour le prix le plus bas, vous devriez regarder ci-dessous. Derrière les étagères, des produits blancs avec des étiquettes à prix cassés. Mais les démarques et les emballages ne souffrent d’aucun manque d’inventivité pour pousser les clients vers ces produits de marque, quitte à les faire payer plus cher. « Les marques nationales sont toujours plus actives en matière de promotion, et on l’a remarqué : plus la promotion est importante, meilleures sont les ventes », note le directeur commercial. Mais de plus en plus de consommateurs sont attentifs à l’impact de ces flashs promotionnels sur leur budget. Un consommateur sur deux a préféré les MDD aux marques plus chères.

À Lire  Technopole de Grand Poitiers : promotion des startups

Ne vous laissez pas piéger par le marketing pointu des grandes enseignes, il reste tout de même quelques réflexes : « Le meilleur conseil est de comparer le prix au litre ou au kilo. Cela permet d’être effectivement au courant du prix réel. D’autres réduisent la quantité sans réduire le prix », a analysé Julie Frère, porte-parole de Test Achats. Mais pas de quoi démoiser la promotion. « Si vous avez raison, il y a toujours moyen de faire une bonne offre. Le 1+1, par exemple, est souvent attractif. Mais je ne peux que recommander autre chose que de comparer les produits, les prix et les quantités. »

Laisser un commentaire