Valérie Pécresse avoue avoir hésité à quitter la vie politique après…

Son échec à la dernière élection présidentielle a été retentissant. Avec 4,78 % des suffrages au premier tour des élections, la candidate républicaine, Valérie Pécresse, a connu un échec retentissant dans une famille politique habituée aux seconds tours. Celui qui est également président du Conseil régional d’Île-de-France depuis 2015 songeait même à mettre un terme à sa carrière politique.

Lors d’un entretien avec nos confrères du Parisien, elle confiait récemment s’être posée « beaucoup de questions ». Pendant plusieurs semaines, je me suis dit : quel est mon rôle dans tout ça ? J’ai été tentée de changer de vie, hors piste. « . Sans approfondir les raisons de son échec, l’ancienne ministre du budget du quinquennat de Nicolas Sarkozy a néanmoins tenté d’expliquer les contours d’une campagne ratée.

« Je n’ai pas réussi à créer un espace politique entre l’extrême droite et Macron. Cela est dû à plusieurs raisons : le calendrier, le fait que Zemmour était déjà bien implanté dans le paysage… Mais je n’ai aucun regret, aucun regret. » , assure-t-elle.

Focalisée sur la région

Désormais, Valérie Pécresse veut se concentrer sur la région Île-de-France. Après un moment de pause nécessaire pendant lequel elle « a beaucoup marché, fait du piano et du yoga », elle a été « prise par la passion de la région ».

« J’ai été envahie par le sentiment d’utilité », raconte-t-elle. « Il a fallu retourner au four et au moulin. J’aime être utile. Et la région Ile-de-France a une forte influence sur la vie des Franciliens.

L’actualité de la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

À Lire  Une petite affluence au Club du Menhir de Loperhet

Grâce à votre compte RTL, vous pouvez vous inscrire à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien

Abonnez-vous à la newsletter RTL Info