Vers un report des soldes d’été ?

Les fédérations de commerçants se mobilisent actuellement pour exiger un report des soldes d’été, actuellement fixés au mercredi 22 juin 2022.

Les fédérations de commerçants se mobilisent actuellement pour exiger un report des soldes d’été, actuellement fixés au mercredi 22 juin 2022.

L’inépuisable débat sur le report des soldes d’été vient d’être relancé. Dans un récent communiqué, la Confédération des entreprises fraîches et moyennes (CPME) s’est mise en place pour un virage des soldes d’été. « Le début des soldes d’été est fixé au mercredi 22 juin 2022, le tout premier jour après le premier jour de l’été ! Soldes, premier jour de la saison, qui le dit mieux ? », s’interroge-t-il à juste titre dans un premier temps. Avant d’ajouter : « Cette date est clairement prématurée. Cela n’est pas compatible avec le concept de vente, qui vise à permettre un mouvement accéléré des marchandises en stock. Suggérer que les commerçants vendent des produits d’été à des marges réduites si tôt dans la saison serait un non-sens.

Face à une situation aussi intolérable pour de nombreux commerçants, le CPME propose alors de reporter le début des soldes au mercredi 29 juin 2022. « Dans ce cas, une semaine de retard fait toute la différence », raisonne-t-il. La demande est soutenue par la Fédération française des commerçants de chaussures (FDCF), ainsi que l’association nationale de l’habillement, qui explique également que « les retards de livraison ont un impact majeur sur les ventes printemps-été ».

Qu’en pensez-vous ?

Pensez-vous que ces dates proposées par les syndicats de commerçants sont satisfaisantes ? Ou doit-on aller encore plus loin ? N’hésitez pas à partager vos réflexions dans la section des commentaires !

À Lire  Forfait Mobile : Ces offres naissent après la vente, mais elles sont folles