VIDÉO – Jardins, potagers : les bons conseils avant de les partir en vacances

Publié le 8 juillet 2022 à 13h26, mis à jour le 8 juillet 2022 à 17h51 Source : JT 13h La semaine

Publié le 8 juillet 2022 à 13h26, mis à jour le 8 juillet 2022 à 17h51

Si vous partez en vacances cet été, il faut préparer votre jardin ou votre potager à votre absence.Le nerf de la guerre, pour les plantes en période de chaleur, c’est bien sûr l’eau.Amateur éclairé, Hervé Morey a transmis à TF1 ses conseils de jardinier avant son départ en vacances.

Si vous partez en vacances cet été, vous devez préparer votre jardin ou votre potager pour votre absence.

Le nerf de la guerre pour les plantes par temps chaud est bien sûr l’eau.

Amateur éclairé, Hervé Morey a donné à TF1 ses conseils de jardinier avant de partir en vacances.

L’été est là, et un soleil de plomb inquiète tous les jardiniers qui s’apprêtent à partir en vacances, abandonnant pour quelques semaines les plantes qu’ils ont soignées toute l’année. Avec la chaleur, les plantes auront vite soif, dès le départ de leur jardinier. L’eau qu’ils perdront par évapotranspiration doit absolument être compensée, sinon vous retrouverez un jardin desséché à votre retour.

À Lire  Êtes-vous concerné par les restrictions d'eau ? Voici comment arroser le jardin sans eau !

Avant de partir, il faut donc bien les arroser, de préférence le soir, explique Hervé Morey, qui chouchoute son magnifique jardin à Velars-sur-Ouche, près de Dijon (Côte-d’Or). « Pendant la nuit, ils garderont l’eau », explique-t-il dans le reportage en tête de cet article, « qu’ils restitueront ensuite dans la journée ».

Pour partir en vacances l’esprit serein, Hervé vous a concocté un arsenal d’astuces. Au pied de ses tomates, il enterrait des pots en terre cuite appelés « oyas » (ou « ollas »). Une technique très ancienne, et répandue dans le monde, mais dont nous venons de découvrir les vertus sous nos latitudes. « L’oya va diffuser l’eau par capillarité à l’intérieur du sol », explique le jardinier amateur, « et va permettre à la plante d’utiliser l’eau qu’elle souhaite ».

Il faut arriver à maintenir un couvert végétal en permanence

Il faut arriver à maintenir un couvert végétal en permanence

Autre astuce pour atténuer les effets de la sécheresse : déposez une couche de paille, voire d’herbe fraîchement coupée. « Ça évite l’évaporation, il faut arriver à maintenir un couvert végétal permanent », justifie Hervé. La saison a été généreuse. Les tomates et les framboises mettent encore du temps à rougir, mais les courgettes et la laitue sont prêtes à être récoltées. Ne vous attendez pas à les retrouver aussi appétissants après vos vacances : « il faut les cueillir tout de suite, il faut les manger ! » prévient notre jardinier.

La plupart des méthodes utilisées par Hervé sont idéales pour un court séjour. Pour une absence plus longue, il recourt à la plus ancienne et la meilleure des solutions : l’entraide. « On a tout un panel de voisins, qui viennent s’abreuver ». Plantez des baby-sitters, qui en échange pourront déguster des fruits et légumes fraîchement cueillis.

À Lire  Voici pourquoi vous ne devriez pas arroser votre pelouse en pleine sécheresse !

La rédaction de TF1info | Reportage : Eléonore Payró, Grégory Martin

Les plus lusDernière minuteTendance