Vitiligo : Ce traitement de repigmentation de la peau sera bientôt disponible

Le vitiligo provoque une dépigmentation progressive de la peau. Cette maladie auto-immune touche 0,5 à 1 % de la population mondiale, selon l’Inserm. Concrètement, les patients produisent de moins en moins de mélanocytes et ne synthétisent pas assez de mélanine.

Pour la première fois, un traitement repigmentant – qui doit être appliqué deux fois par jour – vient d’être approuvé par la Food and Drug Administration (l’agence américaine du médicament). Il pourrait être autorisé en France à partir de 2023 et remboursé par l’assurance maladie dans les mois suivants, indique le Pr Thierry Passeron, chef du service de dermatologie au CHU de Nice et membre du groupe international d’experts à l’origine de ce traitement (source 1) .

Repigmentation totale du visage en un an

Une repigmentation totale au niveau du visage en un an

Le traitement en question, appelé Opzelura (ou ruxolitinib), se présente sous la forme d’une crème. Son efficacité a été prouvée chez plus de 600 patients – adultes et enfants de plus de 12 ans. « Des essais cliniques, menés notamment au CHU de Nice, ont montré une repigmentation totale du visage chez environ un tiers des patients après un an de traitement », explique le Pr Passeron. Et d’insister :

Avec une application biquotidienne pendant six à vingt-quatre mois, la repigmentation est complète.

Le médicament est très bien toléré et ne nécessite pas de prise de sang avant mise en oeuvre, ajoute-t-il. De plus, si le vitiligo persiste, il est « possible de refaire le traitement ».

À Lire  Forte hausse des tarifs des assurances auto et habitation en 2023

« Ce médicament n’est pas une révolution »

« Ce médicament ne constitue pas une révolution »

Malgré son enthousiasme, le dermatologue souligne : « Ce médicament n’est pas une révolution : malheureusement, toutes les personnes atteintes de vitiligo n’en bénéficient pas. Et surtout, certaines zones, notamment les mains et les pieds, sont moins pigmentées que d’autres. face que les effets sont les plus importants ».

Courant 2023, d’autres études seront donc menées pour améliorer encore les résultats, par exemple en association avec la crème Opzelura et les rayons UV ou une greffe de mélanocytes (cellules cutanées) sur les zones concernées.

En vidéo : Vitiligo : le témoignage de Justine

En vidéo : Vitiligo : le témoignage de Justine