Voici pourquoi la réglementation crypto est urgente

Le Forum économique mondial a lieu depuis le 16 janvier et se termine le 20 janvier. Cet événement, plus connu sous le nom de Forum de Davos, se déroule en Suisse. Il est organisé par une fondation à but non lucratif du même nom qui a été créée en 1971. La réunion de cette année a réuni de nombreux régulateurs mondiaux et banques centrales. Ce dernier en a profité pour parler du secteur de la crypto et du bitcoin (BTC) en particulier. Beaucoup d’entre eux ont expliqué pourquoi il est absolument nécessaire de réguler le secteur.

Réglementer rapidement et efficacement pour éviter d’autres effondrements

De nombreux acteurs du monde financier s’attendent à un nouvel effondrement du secteur de la cryptographie sans réglementation appropriée. De nombreux représentants des banques centrales et des régulateurs présents au sommet de Davos 2023 l’ont confirmé. Bloomberg a suggéré via un tweet que les banquiers du monde entier souhaitent que le bitcoin soit rapidement réglementé.

Son message se lit comme suit: « Les régulateurs et les banquiers ne sont peut-être pas toujours d’accord, mais ils trouvent un terrain d’entente à Davos sur le sujet de la cryptographie. »

Les banquiers centraux du Forum de Davos ont discuté, entre autres, du développement de la nouvelle industrie. Ils ont fait valoir que cette nature, ainsi que la spéculation qui caractérise la cryptographie, rend la réglementation urgente. Ces dirigeants estiment également que les récents effondrements montrent l’importance de réglementer le secteur de la cryptographie. Ils ont ensuite exhorté les régulateurs à agir rapidement pour promulguer les lois appropriées pour gérer correctement la cryptographie.

À Lire  Crypto : eToro signe un nouvel achat

François Villeroy de Galhau, membre du Conseil de direction de la Banque centrale européenne, a fait une déclaration à ce sujet. « Le plus grand défi aujourd’hui, ce sont les non-banques. Elles ont toutes une caractéristique en commun : elles sont toutes liées à des non-banques. Ici, nous sommes en retard. C’est plus difficile car c’est un paysage très en développement. Il faut se précipiter vers une réglementation non bancaire urgente, à commencer par les crypto-monnaies », a expliqué Villeroy de Galhau.

Colm Kelleher, président d’UBS Group AG, a également évoqué la nécessité de réglementer la cryptographie. Il a indiqué que de nombreux projets de cryptographie n’ont actuellement pas de système anti-blanchiment d’argent en place. Il a précisé : «  Nous recherchons un cadre réglementaire qui nous permette de répondre aux besoins de nos clients  ».

Recevez un tour d’horizon de l’actualité du monde de la crypto-monnaie en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidien et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Loin de freiner mon enthousiasme, un investissement raté en 2017 dans une crypto-monnaie n’a fait qu’augmenter mon enthousiasme. J’ai donc décidé d’étudier et de comprendre la blockchain et ses multiples usages et de transmettre avec ma plume des informations sur cet écosystème.