Vrai/faux sur les médicaments génériques

posté : 30/11/2016 – mis à jour : 13/01/2023 09:30

La France reste l’un des pays d’Europe qui utilise le moins de médicaments génériques. Pourtant aussi efficaces que les médicaments « classiques », ils restent victimes d’une certaine défiance et de nombreuses idées reçues. Composition, efficacité, prescription : on fait le point sur les génériques.

Les génériques sont moins efficaces que les médicaments d’origine.

IMPOSTEUR. Un générique est un médicament composé de la même molécule qu’un médicament de référence, aussi appelé « princeps » (signifiant « premier »). Lorsque le brevet d’un princeps tombe dans le domaine public, toutes les entreprises pharmaceutiques peuvent copier la composition de son principe actif pour le commercialiser en tant que générique.

Il a donc exactement la même composition, en qualité et en quantité, de principes actifs (la molécule qui « guérit »).

« La seule différence potentielle entre un générique et son médicament de référence peut résider dans les excipients », note Bruno Bonnemain, pharmacien, vice-président de l’Académie nationale de pharmacie et co-auteur d’un rapport sur les génériques en 2012. Les excipients peuvent modifier l’apparence , la couleur et le goût du médicament. « Mais ils ne modifient pas l’effet du principe actif, sauf chez certains patients, en présence d’excipients à effet notoire », souligne-t-il. Les excipients à effet notoire sont des substances pouvant entraîner des intolérances individuelles, comme le lactose.

À Lire  Mon Gustave : le premier baromètre émis pour l'assurance santé animale

Avant toute autorisation de mise sur le marché d’un générique, nous vérifions s’il se comporte dans l’organisme comme le princeps. C’est ce qu’on appelle la bioéquivalence.

Les génériques coûtent moins cher car ils sont moins contrôlés.

IMPOSTEUR. S’ils coûtent moins cher que les princeps (30 % de moins en moyenne, selon l’assurance maladie), c’est que les génériques n’ont pas à supporter les frais de recherche et développement, déjà amortis par le médicament d’origine.

Tous les génériques sont contrôlés en France comme leurs créateurs, de leur autorisation de mise sur le marché à leur production. 55% des génériques commercialisés en France sont fabriqués en France et 95% en Europe, selon l’association GEnérique Even MEdicament (Gemme), groupement de fabricants français.

Or, « 80% des principes actifs destinés aux génériques sont produits en Asie », reconnaît Eric Baseilhac, directeur d’Accès Economie et Export du Leem (organisation professionnelle des entreprises pharmaceutiques opérant en France). Mais « peu importe où un médicament est fabriqué, les sites de production sont contrôlés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour s’assurer que les usines respectent les normes européennes », ajoute-t-il. Ainsi, les génériques, comme tout médicament présent en France, sont entièrement traçables.

J’ai le droit de refuser un générique et d’exiger le médicament de référence.

VRAI. « Depuis 2020, les pharmaciens sont obligés de délivrer un générique lorsqu’il est disponible », explique Bruno Bonnemain de l’Académie nationale de pharmacie. Cependant, les patients ont le droit de refuser cela et de choisir le médicament d’origine. Dans ce cas, ils ne bénéficient pas du tiers payant (avance de frais versée par l’Assurance Maladie). Ils doivent envoyer une feuille de soins papier et seront remboursés sur la base du prix d’un générique uniquement. Malgré ces fortes incitations, moins de 40 % des médicaments vendus en France sont des génériques. C’est l’un des taux les plus bas d’Europe, comparé à l’Allemagne : 75 %.

À Lire  Soins de proximité : mieux garantir l'accès des patients aux médecins | vida-public.fr

Mon médecin peut exiger le médicament d’origine plutôt que le générique sur une ordonnance.

VRAI. Si le médecin souhaite exclure un générique de sa prescription, il doit indiquer « non substituable » sur la prescription.

Cependant, vous ne pouvez le faire que pour les raisons médicales suivantes :

Dans ces cas, l’assurance-maladie paiera le médicament d’origine comme si le générique n’existait pas.

Il existe des différences entre les génériques produits par différents laboratoires.

IMPOSTEUR. Les principes actifs contenus par les génériques d’un même médicament original sont exactement les mêmes. Les seules différences minimes de composition peuvent résider dans les excipients utilisés. C’est pourquoi « tous les génériques d’un même groupe sont interchangeables », explique Bruno Bonnemain. Et votre pharmacien peut vous donner le produit générique du laboratoire de son choix, même si vous avez déjà utilisé une autre marque auparavant.

journaliste spécialisée dans les questions liées à la santé (prévention, innovation et recherche, traitement, etc.)